Les métiers d’art, ou vivre de sa passion

Portrait d'un luthier
Quand la passion de la musique et de la sculpture du bois se retrouvent. Olivier Gaussem s'est reconverti il y a 3 ans. Il est devenu luthier. Dans son petit atelier, chez lui, à Cheissoux (87), il fabrique ses guitares, en autodidacte. Sa particularité c'est l'utilisation de bois de récupération.  - G. Duval, J. Dubois

Le Limousin compte près de 830 ateliers d’artisans œuvrant dans ce que l’on appelle les métiers d’art. Pour beaucoup, qui y sont venus suite à une reconversion, il s’agit de vivre une passion, avant d’arriver à en vivre, même si les débouchés se multiplient.

Par Jean-Martial Jonquard

Quand la passion de la musique et de la sculpture du bois se retrouvent…
Il y a 3 ans, Olivier Gaussem décide de se reconvertir, et d’allier ses deux passions, guitare et sculpture sur bois. Autodidacte, il s’improvise luthier et fabrique, dans son petit atelier, chez lui à Cheissoux en Haute-Vienne, des guitares.
Particularité, il n’utilise pour ce faire que du bois de récupération.

Découverte !

Autre exemple, celui d’Arnaud Touraine, ferronnier à Saint-Priest-la-Feuille, en Creuse.

Portrait d'un forgeron
Arnaud Touraine est ferronnier d'art à Saint-Priest-la-Feuille en Creuse. Découverte de son travail. - P. Pidoux, R. Augier

 

Sur le même sujet

Thomas Pesquet était à Mérignac pour visiter l'avion Zéro-G

Près de chez vous

Les + Lus