Agression d'Oloron : le jeune migrant fragile psychologiquement est mis en examen

Gave d'Oloron Sainte-Marie / © CC/wikipédia Commons
Gave d'Oloron Sainte-Marie / © CC/wikipédia Commons

L'agresseur, un jeune afghan, est considéré comme fragile psychologiquement d'après la procureure de Pau jointe par notre équipe. Il a été mis en examen et placé en détention. La victime, une oloronaise de 79 ans, agressée au couteau, est dans un état toujours préoccupant.

Par Elise Daycard et CLH

Le jeune afghan de 19 ans, soupçonné d’avoir attaqué au couteau une femme de 79 ans vendredi soir à Oloron,  a été mis en examen pour tentative de meurtre sur personne vulnérable et violences aggravées sur les forces de l’ordre.
Il a été placé en détention provisoire. La juge d’instruction devra maintenant déterminer si l’homme avait tout son discernement au moment des faits.

Lors de sa garde à vue, l’expert psychiatre n’a pas noté de troubles psychiatriques, même si le jeune homme est considéré comme fragile psychologiquement, faisant l’objet d’un suivi médical. Ce lundi, la procureure de la république de Pau, Cécile Gensac, précise :

Déprimé, il aurait le mal du pays et l’envie de quitter la France. Il était d’ailleurs en prolongement de son droit d’asile, et n’avait pas fait toutes les démarches pour renouveler ce droit d’asile.

Vendredi soir vers 18h, une patrouille de gendarmerie a tenté de le maîtriser alors qu’il était devant l’immeuble de sa victime avec un couteau ensanglanté à la main. Il a fallu une deuxième patrouille pour l’interpeller.
Sa victime, une femme de 79 ans, a été grièvement blessée au thorax et au larynx. Son état de santé s'est amélioré même s'il est toujours jugé préoccupant.

 

Sur le même sujet

Le Wave Bumper va révolutionner la lutte contre la submersion

Près de chez vous

Les + Lus