Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Les autoroutes du Sud de la France condamnées à verser 57 000 euros à un automobiliste

© AFP
© AFP

Le tribunal administratif de Pau a condamné les Autoroutes du Sud de la France (ASF) à verser plus de 57 000 euros à un automobiliste. En état d'ivresse, l'homme avait chuté en 2010 d'un pont surplombant une autoroute des Landes. Dans sa défense, il avait reproché un "défaut d'entretien".

Par Jeanne Travers avec AFP

En avril 2010, un jeune homme de 22 ans, en état d'ébriété, avait empruté à contresens l'autoroute A63 vers 4 heures du matin. Après une collision sans gravité, il avait garé son véhicule sur la bande d'arrêt d'urgence pour marcher vers la borne d'appel la plus proche, à hauteur de Saint-Geours-de-Marenne, dans les Landes.

C'est alors qu'il fait une chute d'environ 5 mètres, au niveau d'un pont surplombant l'autoroute. Résultat : plusieurs fractures, dont il a gardé des séquelles à la hanche, l'obligeant à changer d'activité professionnelle.

Au cours de son procès, il a mis en cause la responsabilité des Autoroutes du Sud, pour l'absence de filet de sécurité à cet endroit. Ce mercredi 15 mars, le tribunal de Pau lui a donné raison.

"Le tribunal a considéré qu'il y avait un partage des responsabilités" en raison de l'acoolémie du plaignant, a souligné son avocate Me Virginie Cavallero. Les juges ont noté une "faute d'imprudence" de la part du jeune homme, néanmoins estimé "fondé à soutenir que sa chute a pour cause une caractéristique de l'A63, à savoir l'absence de remplacement du grillage aux abords du pont".

En conséquence, le tribunal a condamné les Autoroutes du Sud de la France à verser 57 084 euros à la victime, 36 588 euros à la CPAM et 3 393 euros à sa mutuelle. L'ASF a annoncé qu'elle formerait appel de la décision au tribunal administratif.

Sur le même sujet

Bara Bahau, la grotte aux sculptures exceptionnelles

Près de chez vous

Les + Lus