Présidentielle : François Bayrou n'y va pas et fait alliance avec Macron

© Jacques DEMARTHON / AFP
© Jacques DEMARTHON / AFP

François Bayrou a décidé de ne pas se lancer dans la course à l'Elysée. Il a en revanche proposé à Emmanuel Macron de faire alliance. Une invitation rapidement acceptée par le leader d'"En Marche !". Les échanges de tirs échangés en septembre entre les deux hommes politiques semblent donc oubliés...

Par C.O

"Parce que le risque est immense, parce que les Français sont désorientés et souvent désespérés, j'ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d'alliance", a déclaré François Bayrou.


C'est fait après des semaines de suspens, le maire de Pau a enfin tranché. Donné à 6% d'intentions de vote dans les sondages, François Bayrou n'est officiellement pas candidat à l'élection présidentielle. Et Emmanuel Macron a rapidement accepté sa proposition d'alliance.

François Bayrou a par ailleurs demandé au candidat d'En Marche! de prévoir dans son programme "une loi de moralisation" de la vie publique. Trois autres exigences :"un vrai changement des pratiques et des orientations", "que la France résiste à la pente universelle qui cherche à réduire sans cesse la rémunération du travail", et "que le pluralisme soit enfin respecté au sein du Parlement".
Et visiblement le maire de Pau a été entendu. "Je fais miens les quatre piliers sur lesquels cette alliance repose", a repondu Emmanuel Macron.

Lors des primaires de la droite et du centre le président du Modem avait assuré Alain Juppé de son soutien mais n'avait pas exclu de se présenter lui-même en cas de défaite du maire de Bordeaux. Une fois l'échec d'Alain Juppé acté, restait à François Bayrou à trancher. Celui-ci aura donc fait régner le suspens un bon moment. 
Il n'a pas hésité ces dernières semaines à se montrer sévère à l'encontre de François Fillon et de ses déboires en matière d'emploi présumé fictif. Parallèlement différents échanges avec Emmanuel Macron avaient eu lieu, avec au coeur des tractations, les législatives. Car l'objectif de François Bayrou est de recréer un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale.

Par cette alliance avec Macron, il choisit de ne pas disperser les voix. En cas de passage d'Emmanuel Macron au second tour alors François Bayrou pourrait possiblement négocier avec lui des circonscriptions.
© AFP
© AFP

Voyez le reportage de Pascal Cagnato sur cette conférence de presse tenue ce mercredi par François Bayrou :
Présidentielle : François Bayrou n'y va pas et fait alliance avec Macron
Donné à 6% dans les sondages, François Bayrou a décidé de ne pas se lancer dans la course à l'Elysée. Il a en revanche proposé à Emmanuel Macron de faire alliance. Une invitation rapidement acceptée par le leader d'"En Marche !".


Retour sur ses précédentes candidatures à l'élection présidentielle

Depuis 2002, il avait chaque fois été candidat. D'abord en 2002 donc où il a terminé 4e derrière Jacques Chirac, Jean-Marie Le Pen, et Lionel Jospin. 
Cinq années plus tard, il réalisera son meilleur score à la course à l'Elysée : 18,57%. Une campagne durant laquelle il a proposé l'instauration d'une VIe République. Il arrivera derrière Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. En 2012, François Bayrou remet ça et arrive 5e.

La réaction des Palois

Les avis sont mitigés. Certains auraient bien vu leur maire sur la plus haute marche. En revanche d'autres n'avaient pas oubliée la promesse faite par François Bayrou de se consacrer entièrement à sa ville. 
le président du Modem ne se présente pas, c'est désormais un fait. Pour quelques habitants de la commune c'est plus son alliance avec Emmanuel Macron qui semble surprendre.

Voyez le reportage à Pau d'Elise Daycard et Catherine Pipard dans lequel sont interviewés des habitants de la capitale béarnaise :
La réaction des Palois à la non-candidature de François Bayrou
Les avis sont mitigés. Certains auraient bien vu leur maire sur la plus haute marche. En revanche d'autres n'avaient pas oubliée la promesse faite par François Bayrou de se consacrer entièrement à sa ville. le président du Modem ne se présente pas, c'est désormais un fait. Pour quelques habitants de la commune c'est plus son alliance avec Emmanuel Macron qui semble surprendre.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Trois députés de Poitou-Charentes vivaient aujourd'hui leur dernière session parlementaire

Actualités locales

Les + Lus