Au soir du 1er tour, son adversaire, Michel Bernos, le maire de Jurançon, virait en tête avec plus de 4 points d'avance.

Mais la 3e circonscription a le coeur à gauche depuis 1988. Un cadeau de Charles Pasqua qui l'avait redécoupée pour André Labarrère, le maire de Pau qui occupa le siège jusqu'en 2001. David Habib lui succéda. 

Lors des dernières législatives de 2012, il fut réélu dès le 1e tour avec plus de 56 % des voix. Un exploit qui lui valu la vice-présidence à l'Assemblée Nationale. 

Dans une circonscription qui lui était favorable, David Habib a su cultiver ses racines locales.

David Habib sur notre antenne

"Ce n'est pas la victoire d'un homme. C'est celle d'un territoire."



Il a suivi, en cela,  les conseils d'André Labarrère, le maire de Pau dont il fut le directeur de cabinet

Diplomé de Sciences Po Bordeaux, fils d'un élu palois, il entre en politique en 1989. Il fut conseiller général des Pyrénées-Atlantiques de 1992 à 2002, longtemps maire de Monrenx. Jusqu'en 2014. Il tente alors de briguer la mairie de Pau. Mais il a été largement  battu par François Bayrou.

Mais hier, 18 juin,  David Habib a remporté la bataille des législatives.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.



A 56 ans, David Habib entame son 4e mandat. Le dernier des éléphants aquitains. Il pourra compter sur les petits nouveaux : Boris Vallaud dans les Landes et Alain David en Gironde.


Sur notre antenne, David Habib l'a rappelé, il ne sera pas dans l'opposition mais gardera sa liberté. Le député socialiste votera selon les lois selon ses valeurs et selon les intérêts des Béarnais.

David Habib en direct sur notre antenne

Le député socialiste votera selon les lois selon ses valeurs et selon les intérêts des béarnais. "Je ne suis pas dans l'opposition."