A Pau, l'association “Fête le mur” rend accessible le tennis

A Pau, l'association "Fête le mur" rend accessible le tennis
Venus de la grande région Nouvelle-Aquitaine, une cinquantaine de jeunes de 8 à 14 ans étaient réunis à Pau il y a quelques jours pour un tournoi de l'association "Fête le mur" parrainée par Yannick Noah. - France 3 Aquitaine - POUSSARD Eric, LASBARRERES Marc, GALLE Marie-Laurence

Venus de la grande région Nouvelle-Aquitaine, une cinquantaine de jeunes de 8 à 14 ans étaient réunis à Pau il y a quelques jours pour un tournoi de l'association "Fête le mur" parrainée par Yannick Noah.

Par Marc Taubert et Eric Poussard

L'antenne paloise de cette association dans le quartier de l'Ousse des Bois existe depuis près de 20 ans. Le tennis y a trouvé sa place, et ce n'était pas gagné.

"Au début, c'était compliqué. Le tennis est un sport un peu inaccessible et du coup avec les années, c’est devenu le sport culte du quartier parce que l'on est la seule association sportive du quartier", raconte Khalid Ichmawin, entraîneur tennis "Fête le mur" Pau.

Et parmi les jeunes du quartier très motivés, Ismaël, 12 ans. Il a bien essayé le handball, mais c'est le tennis qui lui plaît le plus. Une envie qui n'a pas suffi lors du tournoi : "j'ai un peu les boules parce que j'ai perdu un match alors que j'aurai pu le gagner. J'ai envie de continuer et de m'améliorer."

L'une des grandes forces de l'association, c'est son accessibilité : 30 euros à l'année pour pratiquer le tennis, c'est lui des tarifs habituels pour ce sport. Et l'état d'esprit est lui aussi très différent.

"On fait du sport mais pas que. On accompagne aussi les jeunes au quotidien. On les accompagne dans leur vie sociale, scolaire. Nous sommes présents quand ils ont besoin de chercher des stages, et à l'écoute. On travaille en collectif avec la famille", explique Anne-Lise Bardet, présidente "Fête le mur" à Pau.

Il y a aussi la récompense de la fin de l'année : le tournoi national. Il se déroulera cette fois à Marseille, juste avant les grandes vacances.

Sur le même sujet

Interview de Me Jean-Louis Borie 31-07-17

Près de chez vous

Les + Lus