Bayonne - Biarritz : le derby est lancé !

© Jean-Daniel Chopin via MAXPPP
© Jean-Daniel Chopin via MAXPPP

Ce samedi 14 octobre, l'Aviron Bayonnais affrontera le Biarritz Olympique pour la 8e journée de Pro D2. Un événement, pour ces deux équipes basques qui n'ont pas joué l'une contre l'autre en championnat depuis janvier 2016.

Par Margaux Dubieilh

Ce sera de nouveau le choc, dans le stade Jean Dauger samedi à 19h. Pour la 108e fois, l'Aviron Bayonnais affrontera le Biarritz Olympique dans un derby qui enflammera encore une fois les supporters des deux équipes. 

En effet, ce "derby basque" est toujours l'occasion de montrer la supériorité de Bayonne ou Biarritz. Plus qu'un match, c'est avant tout une démonstration de force entre deux villes et leurs supporters.

Confrontation historique

L'histoire du derby débute en 1908, où a lieu la première confrontation entre les deux équipes. Biarritz avait alors été le grand gagnant sur ses terres, à Aguiléra. 

Certaines rencontres resteront dans les annales. Le 13 mai 1934, l'Aviron et le Biarritz Olympique se retrouvent à Toulouse lors de la finale des Championnats de France. Bayonne fera la différence en s'imposant 13 à 8.

Ou encore, le derby du 11 novembre 2011. Dans un match tendu, le biarrot Lucien Harinordoquy descend sur le terrain après seulement 6mn de jeu pour défendre son fils, Imanol, aux prises avec un joueur bayonnais.
 

Au final, sur les 107 matches disputés, le Biarritz Olympique en aura gagné 50, l'Aviron Bayonnais 47. Le suspens reste donc entier sur l'issue du match de samedi, d'autant que les deux équipes sont à seulement trois rangs d'écart dans le classement Pro D2. 

Fusion ratée

Ce n'est pas faute d'avoir essayé de rapprocher les ennemis de toujours : dès 2013; l'idée de fusion entre les deux clubs basques émerge auprès des dirigeants. Mais les associations de supporters s'opposent à ce projet. 

L'Aviron Bayonnais se fendra en décembre d'un communiqué, mettant fin à toute discussion concernant ce projet. La fusion échoue une première fois. 

En mai 2015, Manuel Mérin, président de l'Aviron Bayonnais, annonce une nouvelle fois qu'une réflexion est en cours concernant le rapprochement des deux équipes. Mais il est contraint d'abandonner quelques jours plus tard, suite à des menaces et des pressions. 

Pourtant, les deux présidents insistent une nouvelle fois le 29 mai pour faire passer ce projet, alors que l'Aviron est rélégué en Pro D2. Mais lors d'une assemblée générale extraordinaire, les amateurs du club votent contre la fusion à 78%. 

Aujourd'hui, les deux équipes semblent plus appaisées à l'approche de ce derby. Et la venue de deux nouveaux managers - Pierre Berbizier pour l'Aviron pour et Gonzalo Quesada pour le BO - qui sont des connaissances de longue date, pourrait calmer les ardeurs des joueurs. 

Mais un derby basque reste ce qu'il est : deux villes qui s'affrontent pour la suprématie de leur équipe. 

Sur le même sujet

Y aura-t-il du beurre à Noël ?

Près de chez vous

Les + Lus