Bayonne : une mine anglaise de la Seconde Guerre mondiale à l'origine de l'explosion de l'usine Derichebourg

© Jean-Daniel Chopin / MaxPPP
© Jean-Daniel Chopin / MaxPPP

Le parquet de Bayonne a ouvert une information judiciaire contre X dans l'affaire de l'explosion de l'usine Derichebourg ayant fait 2 morts en mai 2016. À l'origine de l'accident, une mine sous-marine anglaise de la Seconde Guerre mondiale.

Par Jeanne Travers avec AFP

Selon le parquet de Bayonne et les conclusions de l'enquête préliminaire, une mine sous-marine de la Seconde Guerre mondiale serait à l'origine de l'explosion du site de recyclage en mai 2016. Elle aurait probablement été mêlée à d'autres déchets métalliques. L'accident avait causé la mort de deux ouvriers.

Le parquet a annoncé ce lundi 20 mars avoir ouvert une information judiciaire contre X pour "homicides involontaires", "blessures involontaires" et "destructions et dégradations involontaires d'un ensemble d'immeubles et de meubles".

S'il a été noté pour chaque cas "par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence et de sécurité", le parquet a cependant souligné qu' "aucune responsabilité particulière n'a pu être relevée, en l'état".

En parallèle de cette ouverture d'information judiciaire, la veuve de l'un des deux ouvriers décédés lors de l'explosion a décidé de constituer partie civile.

Selon le parquet, cette mine "aurait pu être confiée à la société AFM [société du groupe Derichebourg] avec un lot plus important et, selon toute vraisemblance, confondue avec une machine agricole".

 

Sur le même sujet

Bordeaux Métropole : visite guidée du chantier de la future Aréna à Floirac

Près de chez vous

Les + Lus