Samedi 29 avril 2017, le projet "Sur les traces des 3 Etché" de l'association Avenir Jeunesse Guinée partira à l'assaut des routes de France. 2 mois, 60 villes et 42 départements traversés, 5 000 kilomètres parcourus à vélo. Le but : promouvoir la culture basque, et récolter des fonds grâce à la vente, sur place et en ligne, d'espadrilles. Ensuite, cette opération servira à financer la construction d'un fronton Mur à Gauche de Pelote basque, ainsi qu'un pôle de santé pour les jeunes guinéens.

La naissance du projet

Tout est parti d'une rencontre. Celle entre le bénévole basque Béñat Cazenave et Charles André Delamou, originaire de Guinée et diplômé en science économique et gestion.

"Quand je l'ai rencontré, raconte Béñat Cazenave, il m'a parlé de son histoire, de ses origines. Et il m'a expliqué son projet : développer les activités pour fédérer la jeunesse de son quartier. Là bas, les jeunes ne pensent qu'à fuir leur maison pour s'installer en Europe. Charles André, lui, il veut leur donner envie de rester".

Je lui ai dit : je ne sais pas encore comment, mais j'ai envie de t'aider.


Cazenave finit par trouver l'idée : il souhaite promouvoir en Guinée la culture basque, chère au coeur de Charles André Delamou. Ils se lancent le défi de construire dans la ville natale de Charles André un Mur à Gauche, pour initier les jeunes guinées à la pelote basque. Et fédérer par le sport.

Un projet conséquent. Pour cette opération, ils ont besoin de récolter des fonds. Entre 50 000 et 70 000 euros, pour être exact. Pour continuer à promouvoir la culture basque, ils décident de partir sur les traces des "3 Etchés". De là démarre un tour de France à vélo qui leur permettra, sur la route et en ligne, de récolter des fonds grâce à une vente d'espadrilles.

 

50 ans d'histoire

Les "3 Etché", ce sont Etcheberry, Etchegoyen et Etchebarne. Trois collègues, lancés en 1955 par leur patron dans une mission un peu spéciale : parcourir la France à pied, pour promouvoir l'espadrille.

Un périple de plus de 1 000 kilomètres, qui les a emmenés de Mauléon à Lille. Plus de 50 ans plus tard, Pierre Etcheberry se souvient :

"À raison de 30 kilomètres par jour en moyenne, notre petite caravane, réduite au fourgon conduit par Guillaume Peyran qui transportait nos vêtements de rechange, reliait les villes étapes".

Nous étions reçus comme des héros.


Devant le succès de l'opération, leur patron décide de la renouveler. D'année en année, le parcours s'allonge : "Nous avons rallié Strasbourg, Marseille, Monaco, le Cap d'Agde, San Remo, Londres, Gibraltar et le nord de l'Espagne". Chaque fois, des marches de deux mois en mai et juin.

Pierre Etcheberry, l'un des "3 Etché" / © Association Avenir Jeunesse Guinée
Pierre Etcheberry, l'un des "3 Etché" / © Association Avenir Jeunesse Guinée

 

Départ du périple "Sur les traces des 3 Etché"

 

Le périple

S'inspirant de cette histoire, Béñat Cazenave partira donc ce samedi 29, accompagné de 3 amis, dans les pas des "3 Etchés". Un périple qu'ils entreprendront cette fois à vélo et non à pied, "à cause de notre condition physique", souligne le bénévole.

Au total, il parcoureront 5 000 kilomètres, traverseront 60 villes et 42 départements. Sur leur route, ils auront donc pour mission de vendre un maximum de paires d'espadrilles, confectionnées au Pays basque. "L'achat d'une paire permet la construction de 40 cm2 du mur de pelote", détaille Béñat Cazenave.

© Les 3 Etché
© Les 3 Etché

Chaque soir, des animations seront tenues sur la place de la ville-étape. Ils sont aidés dans leur entreprise d'étudiants bénévoles, venus de Pau, Bordeaux, Paris. Les jeunes ont assuré l'organisation, accompagneront les cyclistes dans une caravane et assurent le lien avec les jeunes guinéens.

"Ils sont très motivés. Pour participer, il faut aimer l'aventure, dormir sous la tente, la vie en collectif. Mais aussi avoir l'esprit bénévole et avoir l'envie de faire découvrir une culture, aimer la transmission", explique Béñat Cazenave.

L'association Avenir Jeunesse Guinée a également reçu le soutien d'un parrain de choix : le rugbyman Camille Lopez, originaire de Mauléon.
Le rugbyman Camille Lopez parrain de l'opération "Sur les pas des 3 Etché"

S'ils arrivent à récolter les fonds nécessaires, le chantier du Mur à Gauche sera lancé en octobre, pour un mois et demi de travaux. Et s'il n'y arrivent pas ? "On n'a pas de plan B, confesse Béñat Cazenave. Mais nous sommes optimistes, on met tout en place pour que ça fonctionne".

Revivez le grand départ

Samedi 29 juillet, c'était le grand départ depuis la place de Mauléon. En route pour 2 mois et près de 60 villes étapes...

► Suivez le périple au quotidien sur leur site et sur la page Facebook "Sur les traces des 3  Etché"