Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Pays basque : associations et élus disent stop à la pollution de la Nive d'Arnéguy

Pollution de la Nive d'Arnéguy : élus et associations disent stop
Au Pays basque, la Nive d'Arneguy est régulirèment victime de pollution, au point que sur place, on l'appelle même "la rivière de plastique". Les gens y jettent toutes sortes de dechets. Les autorités ont décidé de sévir : des amendes pourraient bientôt voir le jour. Reportage d'Emmanuel Galerne et Emmanuel Clerc.

La Nive d'Arnéguy fait face à un problème de pollution majeur. Les déchets s'accumulent sur ses rives, au points qu'élus et associations tirent la sonnette d'alarme. Pour la Communauté de communes Garazi-Baigorri, une seule solution : verbaliser les pollueurs.

Par Jeanne Travers

Plastiques, cartons, et même pneus calcinés... sur les rives de la Nive d'Arnéguy, les déchets s'amoncellent. "Cette rivière, c'est une horreur", constate le moniteur-guide de pêche Yvon Zill. Pourtant, les déchetteries sont ouvertes et des opérations de collectes et de ramassage sont régulièrement organisées.

Alors pourquoi cette pollution ? Un mystère, pour le président de la Communauté de communes Garazi-Baigorri, Beñat Arrabit. La situation le désole, mais il semble résigné :

Nous allons assermenter des personnes pour pouvoir verbaliser. Parce que l'étape d'après, c'est des amendes pour que les gens comprennent. C'est la seule solution. C'est désolant, mais c'est comme ça


Les élus passent donc à la vitesse supérieure. Les initiatives citoyennes n'auront pas permis d'enrayer le problème. En effet, le site Uramap proposait déjà une carte participative répertoriant les pollutions, photos à l'appui. Pas de quoi dissuader les pollueurs, manifestement.

© Uramap
© Uramap

Problème : cette mesure va nécessiter la présence de personnes sur le site à toute heure, afin de prendre les pollueurs sur le fait. Par ailleurs, le montant de l'amende n'a pas encore été établi. Autant de questions auxquelles devra répondre la Communauté de communes lors du prochain conseil.


Sur le même sujet

Les mangas entrent à l'université

Près de chez vous

Les + Lus