Et si les fêtes de Bayonne devenaient payantes ?

© WOSTOK PRESS/MAXPPP
© WOSTOK PRESS/MAXPPP

À quelques heures du lancement de l'édition 2017, l'idée refait surface : et si les fêtes de Bayonne devenaient payantes ? Pour l'instant seuls les Bayonnais financent l'événement, dont le budget s'alourdit chaque année. Les festayres pourraient bientôt être appelés à mettre la main à la poche.

Par Jeanne Travers

Chaque année, ce sont entre 800 000 et 1 million de personnes qui participent aux traditionnelles fêtes de Bayonne. Un nombre estimable, mais impossible à évaluer avec exactitude. Cette année, la municipalité a décidé d'y remédier.

Pour la première fois, la ville de Bayonne entend donc compter rigoureusement ses festayres. Officiellement, pour des raisons de sécurité. Officieusement, ces données pourraient s'avérer très précieuses.

"Cette information nous est nécessaire pour organiser notre dispositif de sécurité dans la durée, souligne le maire Jean-René Etchegaray. Ça permettra de davantage adapter les moyens dont on dispose, au nombre de personnes que l'on reçoit. Il est totalement inutile d'être sur-dotés en moyens des jours où l'on sait que l'on aura moins de population", justifie-t-il.

Néanmoins, "face à 700 000 euros de recettes, nous avons 1,7 million d'euros de dépenses qui sont supportées par les contribuables bayonnais. Il nous faut absolument imaginer un autre modèle économique".

Pour les éditions prochaines, il est donc envisagé de faire payer l'entrée aux festivités. Cette année, un comptage rigoureux des festayres sera observé par des policiers, postés aux 4 coins de Bayonne. Les opérateurs téléphoniques ont également été mis à contribution. Ils seront chargés de relever anonymement le flux de population grâce aux données techniques du réseau mobile.

► Revoir le reportage de Stéphanie Deschamps et Emmanuel Galerne :
Fêtes de Bayonne : compter les festivaliers pour mieux les faire payer ?
Et si les fêtes de Bayonne devenaient payantes ? À deux jours du lancement de l'édition 2017, l'idée refait surface. Seuls les habitants de la ville basque financent l'événement et le budget s'alourdit chaque année. Première étape, la municipalité va mettre en place un comptage des festivaliers. - France 3 Euskal Herri - Stéphanie Deschamps et Emmanuel Galerne

Sur le même sujet

Jeune producteur de poulets bio

Près de chez vous

Les + Lus