Plusieurs femmes ont fait le choix de ne pas se représenter : Marie-Line Reynaud en Charente, Suzanne Tallard et Catherine Quéré en Charente-Maritime, Geneviève Gaillard en Deux-Sèvres, Catherine Coutelle dans la Vienne. Cinq femmes qui tournent la page, pour trois hommes (D. Bussereau, J. Grellier et A. Claeys).

Les sortantes ont souffert de ces législatives

Martine Pinville (PS) et Véronique Massonneau (écologiste) ont été éliminées dès le premier tour, touchées par le "dégagisme" si singulier de ces élections législatives. Touchées aussi par les taux d’abstention record : si La République En Marche a su mobiliser des électeurs, les partis plus anciens n’y sont pas parvenus.
Sur les trente candidats encore présents au second tour, on dénombrait 17 hommes et 13 femmes.

Des hommes élus ou réélus

Et quand est venue la dernière ligne droite, le second tour de ce dimanche 18 juin, ce sont les hommes qui ont majoritairement été élus : 12 hommes et 3 femmes représenteront désormais les circonscriptions du Poitou-Charentes. Un constat que faisait Anne-Florence Bourat, candidate LR battue dans la quatrième circonscription de la Vienne, au soir du deuxième tour sur notre antenne. La Vienne qui ne compte plus de femmes députées sur son sol.
Anne-Florence Bourat (LR) ,candidate battue dans la 4è circonscription de la Vienne

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.

Les femmes opposées à des députés sortants n’ont pas eu beaucoup de réussite pour ce second tour : Otilia Ferreira battue par Olivier Falorni à La Rochelle, Madeleine Ngombet-Bitoo par Jérôme Lambert en Charente.