Résultats des législatives : ce qu'il faut retenir en Aquitaine

Les urnes ont parlé ce dimanche 18 juin / © Lionel VADAM pour MAXPPP
Les urnes ont parlé ce dimanche 18 juin / © Lionel VADAM pour MAXPPP

Les urnes ont parlé : une lame de fond des Marcheurs portés par l'élection d'Emmanuel Macron avec un rajeunissement des députés élus, défaite des socialistes. L'abstention est forte partout. LR et PS en pleine débandade.

Par Christine Le Hesran

Une déferlante de République en Marche vers l'Assemblée Nationale
L'association République en Marche et Mdoem très présent dans les Pyrénées-Atlantiques décrochent 23 sièges sur 28. Ils opèrent même le grand chelem en Dordogne et Lot-et-Garonne.
L'heure est au renouvellement des visages, des âges aussi. En Gironde par exemple, les élus n'ont pour la plupart pas eu d'activité politique avant de rejoindre le mouvement quand il a fallu faire campagne pour Emmanuel Macron. Dans les zones urbaines comme dans les territoires ruraux, les électeurs ont fait globalement confiance aux Marcheurs. 

Le Parti Socialiste au plus mal, quelques bastions de résistances
Conséquences de cette vague LREM : une énorme défaite pour le PS qui avait déjà commencé à poindre dès le premier tour. Résistent à ce séisme 3 députés sur des territoires très marqués PS  : Boris Vallaud dans les Landes chez le défunt Henri Emmnauelli, Alain David sur la rive droite de la Garonne, terre socialiste aussi et David Habib, vice préident de l'Assemblée Nationale se maintient dans le Béarn. 

Les Républicains n'ont plus un seul député
C'est la bérézina pour les Républicains qui essayaient de sauver leur siège en Gironde mais peine perdue. Le député maire d'Arcachon n'a pas résisté à la vague macronniste. 

La France Insoumise a un député
Il est le seul d'Aquitaine et il est en Gironde. La 3e circonscription a choisi Loïc Prud'homme pour succéder à Noël Mamère. C'est une surprise car LREM misait aussi sur ce territoire et son candidat. La victoire FI se joue à 131 voix et désigne un élu totalement inconnu jusqu'à présent. 

Déceptions en vue au FN
Pas d'élu même si 5 circonscriptions affichaient encore des candidats au 2e tour. Le Parti a malgré tout affiché des scores encore serrés dans certains secteurs. 

Participation en baisse un peu partout avec des baisses fortes dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes. Beaucoup de votes blancs déposés dans les urnes. 








Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Les producteurs attendent un juste prix pour le lait

Près de chez vous

Les + Lus