Sénatoriales : ce qu'il faut savoir en Aquitaine

© Sénat
© Sénat

Les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques sont concernés. 5 sénateurs PS sortants sur 7 sièges en Aquitaine. Que restera-t-il au final de la présence socialiste à l'issue du scrutin ? Les candidatures de la République en Marche vont-elles convaincre ? Qui est candidat ?

Par Christine Le Hesran

Il faut s'attendre à un fort renouvellement des sénateurs dans les 3 départements concernés par ce scrutin dimanche 24 septembre. 
Ce sont par habitude des élections discrètes pour les citoyens. Seuls les grands électeurs y participent. Question : quel sera le poids des élus de "La République En marche" ?  Le parti ne s’attend pas à un raz-de-marée au vu du mode de scrutin, les grands électeurs, et des dernières décisions gouvernementales qui font grincer les dents des élus.

Nouveau casting

Le non-cumul des mandats va aussi changer le casting au Sénat. Beaucoup ne se représentent pas et se maintiennent à d’autres fonctions sur leur territoire.

Dans les Pyrénées-Atlantiques :
3 sénateurs à élire. 2 sortants remettent leur mandat en jeu : les deux socialistes Frédérique Espagnac et Georges Labazée. Mais Georges Labazée est en dissidence du PS qui a privilégié la liste de Frédérique Espagnac. Il y a des airs de division à gauche. Peut-être au bénéfice d’un candidat de la majorité gouvernementale dans ce département qui a largement voté Macron et élu des députés de ce parti. Pour autant, d'autres centristes sont présents. Fin de la partie avec le choix des grands électeurs dimanche prochain.

Dans les Landes :
Fief socialiste, pour autant il y a deux candidatures pour La République en Marche, preuve que le parti a peut-être espoir de remporter les deux sièges du département. A noter que le PS et le PCF sont dans le même cas. En revanche, LR et le FN n’ont engagé qu’un binôme chacun. Ils n’espèrent donc pas plus d’un sénateur. Les deux sénateurs sortants ne se représentent pas : le PS Jean Louis Carrère spécialiste des questions de défense, et Danielle Michel. 

En Lot-et-Garonne :
Les jeux sont ouverts puisque le socialiste Pierre Camani préfère ne pas se représenter et conserver la tête de son département. L’UDI Henri Tandonnet ne se représente pas non plus.

© Sénat
© Sénat

 

Les candidats dans les Landes : 2 postes à pourvoir 

1154 grands électeurs 
Election au scrutin majoritaire uninominal à deux tours, elle s'applique dans les circonscriptions élisant 1 ou 2 sénateurs. Pour être élu au premier tour, il faut obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de voix égal au quart des électeurs inscrits. À défaut, un second tour est organisé, où la majorité relative suffit. En cas d'égalité des suffrages, le plus âgé des candidats est élu. Le candidat et son suppléant doivent être de sexe différent.

Éric KERROUCHE  Parti Socialiste
Monique LUBIN   Parti Socialiste
Oceane RAVIX   Front National 
Alain DUDON   Les Républicains
Pascale REQUENNA   République en marche
Jean BAYLET   République en marche
Alain BACHÉ   Parti communiste
Fusilha DESTENABE   Parti communiste

Les candidats en Lot-et-Garonne: 2 postes à pourvoir

986 grands électeurs 
Election au scrutin majoritaire uninominal à deux tours également.

Jean DREUIL   Divers gauche
Corinne GRIFFOND   République en marche
FN Thierry UMBER   Front National
Pierre SOUBIRAN   Divers gauche
Bernard BARRAL   Parti Socialiste
Christine BONFANTI-DOSSAT   Les Républicains
Jean-Pierre MOGA   Divers droite
Marie-France SALLES    République en marche
Serge PUJOL   divers droite
Patrice DUFAU parti communiste

Les candidats des Pyrénées-Atlantiques : 3 sièges à pourvoir

1859 grands électeurs
Le scrutin à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne, sans panachage ni vote préférentiel, concerne les circonscriptions où sont élus 3 sénateurs ou plus, soit 26 circonscriptions de la série 1, ainsi que les sénateurs représentant les Français établis hors de France (136 sièges en tout). Ce mode de scrutin permet d’accorder des sièges à chaque liste en fonction du nombre de voix obtenues, chaque liste devant respecter la parité homme/femme.

AGIR POUR LE BEARN ET LE PAYS BASQUE - Liste Modem -
1 - Denise SAINT-PÉ
2 - Bernard DARRETCHE
3 - Véronique LIPSOS-SALLENAVE
4 - Alain SANZ
5 - Nadine GUÉNARD

LISTE BLEU MARINE POUR LA DEFENSE DE NOS COMMUNES ET DE NOS DEPARTEMENTS - Front national -
1 - François VERRIÈRE
2 - Claudie CHEYROUX
3 - Gilles HUSTAIX
4 - Sylviane LOPEZ
5 - Alain MICHEL

LA FORCE DES TERRITOIRES, MAJORITE SENATORIALE, UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE
1 - Max BRISSON
2 - Fabienne COSTEDOAT-DIU
3 - Didier IRIGOIN
4 - Isabelle DUBARBIER-GOROSTIDI
5 - Robert CARTER

ELGAR-AMASSA ( liste régionaliste)
1 - Jean TELLECHEA
2 - Thérèse DE BOISSEZON
3 - Daniel DARASPE
4 - Gaxuxa ELHORGA-DARGAINS
5 - Léopold DARRITCHON

PRESERVER L'EQUILIBRE TERRITORIAL EN BEARN ET AU PAYS BASQUE - liste Divers droite -
1 - Jean-Pierre MIRANDE
2 - Nicole DARRASSE
3 - André ARRIBES
4 - Kattina ALLEAUME
5 - Pierre RODRIGUEZ

GAUCHE, SOLIDAIRES DES TERRITOIRES - Liste Divers gauche -
1 - Georges LABAZÉE (sortant)
2 - Nadine LAMBERT
3 - André LARRALDE
4 - Jeannine LAVIE-HOURCADE
5 - Joël DI FABIO

RURALITE ET DEFENSE DES SERVICES PUBLICS - Liste communiste -
1 - Isabelle LARROUY
2 - Louis LABADOT
3 - Marie José RIVAS
4 - Alain DUZERT
5 - Aurélie MUÑOZ-GIRAUDON

POUR DES COMMUNES VIVANTES - Liste socialite - 
1 - Frédérique ESPAGNAC (sortant)
2 - Kotte ECENARRO
3 - Elisabeth MEDARD
4 - Jean ARRIUBERGÉ
5 - Véronique ROBERT

Pour tout savoir sur le scrutin : cliquez ici ! 


 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Championnats de France de kayak adapté à Uzerche

Près de chez vous

Les + Lus