Plus de 400 personnes pour soutenir les salariés de GM&S à Poitiers

400 manifestants à Poitiers pour soutenir les salariés de GM&S. / © Laurent Pelletier
400 manifestants à Poitiers pour soutenir les salariés de GM&S. / © Laurent Pelletier

Une manifestation de soutien aux salariés de l'usine GM&S de La Souterraine dans la Creuse a réuni 400 personnes aujourd'hui à Poitiers où le tribunal de commerce doit se prononcer sur la situation de l'entreprise.

Par C.Hinckel avec AFP

Environ 270 salariés de l'équipementier automobile de la Souterraine sont arrivés à Poitiers vers 15h à bord de cinq cars. Un rassemblement de soutien regroupant plus de 400 personnes a été organisé devant le Palais de justice tout proche du tribunal de commerce où l'audience concernant l'avenir de l'entreprise se déroule. 
Les manifestants devant le tribunal de commerce de Poitiers où se déroule l'audience concernant GM&S. / © Laurent Pelletier
Les manifestants devant le tribunal de commerce de Poitiers où se déroule l'audience concernant GM&S. / © Laurent Pelletier

Deux jours après les promesses de commandes en hausse de PSA et Renault, salariés et syndicalistes se disent déterminés à ne rien lâcher affirmant se battre au nom de l'avenir du secteur automobile en France.
"Nous on lâche pas l'affaire ! Il faut que le chiffre d'affaires de l'entreprise augmente pour qu'un maximum d'effectif soit repris !", a lancé Vincent Labrousse, délégué CGT. "Pour qu'on ne soit pas simplement une usine de frappe -- on n'a rien contre la frappe, c'est le coeur de notre métier -- mais on sait qu'il faut qu'il y ait de la diversification, si on veut rester", a-t-il ajouté.

Poitiers : Rassemblement de soutien aux salariés de GM&S Industry
Un reportage de L. Pelletier, L. Couvrand et J. Russeil avec les interviews de Laurent Berthonneau, salarié de Zodiac Aéronautique à Niort (79), de Jean-Philippe Juin, délégué syndical CGT Fonderies du Poitou Alu et de Yann Augras, secrétaire CE CGT - GM&S Industry


Les 25 millions promis par PSA et Renault jugés insuffisants

Présent à la manifestation, l'ex-candidat à la présidentielle pour le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Philippe Poutou, est revenu devant des journalistes sur les récentes promesses des constructeurs PSA et Renault: "C'est de la com' évidemment ! Ça montre que dès que ça gueule, dès que ça proteste, dès que les salariés ont la force de dire "non", ça change le discours des patrons", a-t-il réagi.
Philippe Poutou, porte-parole du NPA parmi les manifestants venus soutenir le salariés de GM&S à Poitiers. / © Laurent Pelletier
Philippe Poutou, porte-parole du NPA parmi les manifestants venus soutenir le salariés de GM&S à Poitiers. / © Laurent Pelletier
Après les prises de parole, salariés de GM&S, syndicalistes et manifestants ont observé une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat survenu à Manchester hier soir, lundi 22 mai.


Le site de GM&S à La Souterraine, deuxième employeur privé de la Creuse, avec 283 salariés, est occupé depuis le 11 mai par les salariés qui affirment l'avoir "piégé" avec des bonbonnes de gaz.
Alors que l'entreprise est en redressement judiciaire depuis décembre, les salariés se battent pour obtenir un sursis en vue d'une reprise. PSA et Renault, principaux clients de GM&S, augmenteraient leurs commandes, respectivement de 10 à 12 millions d'euros et de 5 à 10 millions. Les salariés de l'équipementier automobile estiment que ces sommes ne sont pas suffisantes estimant "qu'il faudrait 42 millions d'euros de chiffre d'affaires pour sauver tous les emplois alors que PSA et Renault ne proposent que 25 millions".
Le 16 mai, une manifestation nationale à l'appel de la CGT avait rassemblé à La Souterraine 2.000 à 3.000 personnes. Philippe Poutou et Jean-Luc Mélenchon, ex-candidat à la présidentielle pour La France insoumise, y avaient pris part.



Sur le même sujet

Jacobo Gonzalez Arnao Campos, Consul d'Espagne à Bordeaux

Près de chez vous

Les + Lus