Ariège : feu vert de l'Etat pour l'exploration de l'ancienne mine de tungstène de Couflens

La mine de tungstène de Salau a fermé en 1986, sous la pression du marché chinois. / © MaxPPP
La mine de tungstène de Salau a fermé en 1986, sous la pression du marché chinois. / © MaxPPP

La société Variscan Mines vient d'obtenir de l'Etat le permis d'exploration de la mine de tungstène de Couflens, dans la vallée du Haut-Couserans, en Ariège. Ce permis, valable pour cinq ans, ouvre la voie à des recherches, et non pas encore à une exploitation. 

Par Marie Martin

C'est une nouvelle qui ne va pas rassurer les opposants au projet de réouverture de la mine de Salau, à Couflens, en Ariège. 
L'Etat vient d'accorder à la société Variscan Mines le permis d'exploration des anciennes mines de tungstène, fermées il y a trente ans pour des raisons financières. 

Ce permis ne porte pas sur l'exploitation mais bien sur l'exploration. Il est valable cinq ans et va forcément engendrer une activité certaine, comme le redoutent certains habitants. 

Le feu vert de l'Etat est accompagné d'un certain nombre d'obligations : la création d'un comité de suivi piloté par la Préfecture, le déplacement de l'entrée d'une galerie souterraine qui se situe à l'entrée du village et enfin, la domiciliation de la société d'exploration en France.

Le gouvernement se veut rassurant : exploration ne veut pas dire exploitation. Celle-ci ne pourra démarrer qu'après enquête publique et obtention d'un nouveau permis. 

Le projet de réouverture de la mine de Salau est sujet à controverses. Ses partisans y voient une belle opportunité économique, dans un bassin sinistré, car l'exploitation de la mine pourrait créer une centaine d'emplois. Les autres craignent un danger pour l'environnement, voire une menace sanitaire car la présence d'amiante dans la mine n'est pas exclue. 

Le tungstène, ce métal très dur, est notamment utilisé pour l'aéronautique et l'armement. 80 % du tungstène est aujourd'hui importé de Chine, le but est donc de réduire la dépendance de la France vis-à-vis de ce pays producteur. 

La politique minière a été relancée en France en 2012, par le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg. Une dizaine de permis a depuis été attribuée en France métropolitaine.

Voir ici le reportage de Matthieu Jarry et Pascal Dussol, de France 3 Midi-Pyrénées :

Permis d'exploration pour la mine de tungstène de Couflens
L'Etat vient d'accorder un permis d'exploration pour l'ancienne mine de tungstène de Couflens, en Ariège.  - Matthieu Jarry et Pascal Dussol

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Foire de Montpellier: UFC que choisir sort le carton rouge

Près de chez vous

Les + Lus