209 brebis meurent en Ariège après l'attaque d'un ours

Le dérochement de 209 brebis, en Ariège, est attribué à l'ours. / © DR
Le dérochement de 209 brebis, en Ariège, est attribué à l'ours. / © DR

C'est un nouveau dérochement. Une nouvelle fois attribuée à l'ours. Au moins 209 brebis sont mortes dans la nuit de dimanche à lundi, tombées de la falaise. Le propriétaire sera indemnisé par les services de l'Etat. Encore une partie de son cheptel manque à l'appel.

Par Aubin Laratte

C'est à l'ours qu'on attribue ce nouveau dérochement. Dans la nuit de dimanche à lundi, au moins 209 brebis du groupement pastoral du Mont-Rouch, à Couflens (Ariège), ont chuté d'une falaise dans leur course face au prédateur. Leurs corps ont été retrouvés sur le versant espagnol pyrénéen, au niveau de Marterat. Une grande partie du cheptel, qui a fui l'attaque, est toujours dans la nature, introuvable.

L'attaque étant attribuée à l'ours par les services de l'Etat, qui ont réalisé une expertise, le propriétaire du cheptel devrait être indemnisé.

La Confédération paysanne critique


Dans un communiqué, la Confédération paysanne de l'Ariège "apporte tout son soutien à l'ensemble des éleveurs" concernés. "Le pastoralisme, garant de biodiversité et d'une montagne vivante et accueillante, n'est pas compatible avec la réintroduction de grands prédateurs", explique le syndicat agricole.

Il y a quelques semaines, France 3 avait suivi une équipe de bergers partis à la recherche de brebis, disparues après l'attaque d'un ours dans les Hautes-Pyrénées.


Voir ici le reportage de Laurent Winsback et Manon Bazerque :
209 brebis meurent en Ariège après l'attaque d'un ours
Plus de 200 brebis ont été tuées dans un dérochement, en début de semaine, dans le secteur du Couserans. Les agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ont réalisé les traditionnelles expertises sur le terrain, hier, en présence de la préfète de l'Ariège. Et aucun doute : c'est bien une attaque d'ours qui est à l'origine de la panique du troupeau... - Laurent Winsback / Manon Bazerque

 

Sur le même sujet

Portrait de Stéphane Sapinart, le nouvel entraîneur des Spacer's de Toulouse

Près de chez vous

Les + Lus