Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Ariège : un crapauduc pour sauver les batraciens

Le "crapauduc" de Tourtouse (09) est installé chaque année depuis six ans pour éviter une hécatombe de batraciens pendant la saison des amours. / © France 3 Midi-Pyrénées
Le "crapauduc" de Tourtouse (09) est installé chaque année depuis six ans pour éviter une hécatombe de batraciens pendant la saison des amours. / © France 3 Midi-Pyrénées

La saison des amours est parfois cruelle pour les amphibiens. Pour s'accoupler, ils parcourent parfois plusieurs kilomètres et les routes qu'ils traversent leur sont souvent fatales. Sauf quand on installe un crapauduc, comme à Tourtouse, en Ariège.

Par Laurence Boffet

S'accoupler, c'est la première chose à laquelle se consacrent les grenouilles, crapauds et autres amphibiens dès les premières pluies en période de redoux... Une mission obsessionnelle qui peut leur faire parcourir plusieurs kilomètres pour regagner le plan d'eau où ils sont nés, avec parfois des routes à traverser... C'est le cas dans le petit village de Tourtouse, en Ariège, où un étang jouxte une route départementale. Après plusieurs années de carnage, l'association des naturalistes de l'Ariège a décidé d'y installer un crapauduc.
Le dispositif est installé chaque année depuis six ans pendant la saison des amours. Cette petite barrière installée le long de la route oblige les crapauds qui arrivent de leur zone d'hivernage à la longer et à traverser en toute sécurité au lieu de se faire écraser. Un dispositif qui permet de sauver l'essentiel des troupes.

Voyez le reportage de Laurent Winsback et Pascal Dussol :
Un "crapauduc" pour sauver crapauds et amphibiens en Ariège
S'accoupler : c'est la première chose à laquelle se consacrent les crapauds et autres amphibiens dès les premières pluies en période de redoux... Une mission obsessionnelle qui peut leur faire parcourir plusieurs kilomètres pour regagner le plan d'eau où ils sont nés, avec parfois des routes à traverser... C'est le cas dans le petit village de Tourtouse, en Ariège, où un étang jouxte une route départementale. Pour éviter un carnage, l'association des naturalistes de l'Ariège y installe depuis 6 ans un "crapauduc"... Le dispositif permet de sauver l'essentiel des troupes. - Laurent Winsback / Pascal Dussol

 

Sur le même sujet

Toulouse : le ras le bol du personnel de bloc opératoire à l'hopital des enfants

Près de chez vous

Les + Lus