L'écobuage interdit en Ariège à cause de la sécheresse

L'écobuage est une pratique agricole ancestrale qui consiste à débroussailler par le feu. / © Pierre HECKLER / MaxPPP
L'écobuage est une pratique agricole ancestrale qui consiste à débroussailler par le feu. / © Pierre HECKLER / MaxPPP

En raison de la sécheresse extrême de la végétation et des conditions climatiques attendues sur le département pour les jours à venir, la Préfecture de l'Ariège a décidé d'interdire les écobuages à compter de ce samedi et au moins jusqu'au 23 octobre prochain. 

Par Laurence Boffet

Des températures élevées et du vent d'autan attendus dans les jours à venir, des sols et une végétation dans un état de sécheresse extrême après l'été... C'est ce qui a décidé la Préfète de l'Ariège à prendre ce vendredi un arrêté interdisant les écobuages dans le département pour les 10 jours à venir.

"Considérant que les conditions météorologiques actuelles sont particulièrement favorables au développement d'incendies dans les forêts, landes, maquis et garrigue",  l'emploi du feu est strictement interdit dans les espaces naturels du département à compter de samedi 14 octobre et au moins jusqu'au 23 octobre inclus. L'interdiction de brûler des végétaux coupés ou sur pied est "formelle", "pour toute personne" indique encore l'arrêté qui précise que l'emploi du feu soumis à autorisation et déclaration préalable, comme il est de coutume dans le département à cette période de l'année est pour l'instant suspendu. 


L'écobuage strictement réglementé

L'écobuage sert à débroussailler par le feu des parcelles souvent difficiles d'accès. En Ariège, il est en temps normal soumis au respect de l'arrêté préfectoral du 2 décembre 2009. L'incinération des végétaux est interdite dans le département du 1er juillet au 15 septembre. Elle y est soumise à déclaration préalable du 1er janvier au 31 mars et du 16 septembre au 31 octobre. 

De nombreux incendies en début d'année

Début 2017, des écobuages mal maîtrisés avaient donné lieu à de nombreux départs de feu dans le département. Un éleveur a par ailleurs été interpellé en flagrant délit d'écobuage sauvage et placé en garde à vue dimanche à Auzat. Renvoyé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Foix pour "incendie volontaire", il sera jugé finalement jugé le 10 novembre. 

Sur le même sujet

Présentation USAP - Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus