La mise en scène est la même que celle dans la vidéo des anti-ours diffusée la semaine dernière mais à quelques détails prés ! 
On y voit des ours en peluche, une marmotte et un mouton, masqués et armés de pistolets à eau en plastique, és dans la pénombre. Puis une voix grave avec un fort accent explique : ''Nous, nounours, nounours outragés, nounours brisés, nounours martyrisés mais nounours libérés !" , "Nous, amis du berger et de l'éleveur travailleur, nous disons stop ! Ca suffit ! La terre d'Ariège restera notre terre de liberté".
La vidéo dure une minute et elle reproduit avec dérision la vidéo d'anti-ours envoyée la semaine dernière à plusieurs médias locaux qui dénonçait la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées et menacait la réouverture de la chasse à l'ours.

Une touche d’humour signée par la SLIP  "Section Libertaire Internationale du Plantigrade" qui apaisera (ou pas) les vives tensions de plus en plus exacerbées sur la question de l’ours en Ariège entre pro et anti-ours.
Des agents de l'Office national de la faune sauvage (ONCFS) avaient été pris à partie en août sur une estive de la commune d'Auzat.  450 brebis sont mortes dans deux dérochements successifs après des attaques d'ours cet été.
Récemment, le Conseil départemental de l'Ariège a même demandé à l'Etat le retrait des ours des Pyrénées.


Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.