Meurtre de Léa : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Seureau

Carcassonne - Seureau, le meurtrier de Léa, au moment du réquisitoire aux assises de l'Aude - 27 janvier 2017. / © F3 LR
Carcassonne - Seureau, le meurtrier de Léa, au moment du réquisitoire aux assises de l'Aude - 27 janvier 2017. / © F3 LR

La réclusion criminelle à perpétuité a été requise ce vendredi à Carcassonne à l'encontre de Gérald Seureau pour le viol et le meurtre de Léa, une lycéenne de 17 ans, en 2011 à Montpellier. L'avocate générale a demandé d'assortir la peine d'une période de sûreté de 22 ans.

Par Sylvie BONNET d'après l'AFP

C'est la peine maximale qui a été requise ce vendredi matin à Carcassonne à l'encontre de Gérald Seureau pour le viol et le meurtre de Léa, une lycéenne de 17 ans, en 2011 à Montpellier. Pour ces crimes commis le 1er janvier 2011 après la soirée du réveillon, l'avocate générale, Manon Brignol, a demandé la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans, soit deux ans de plus que la condamnation en première instance.

Il s'agit de la peine maximale encourue, presque la même que celle demandée lors du procès en première instance en novembre 2014 à Montpellier par l'avocat général Patrick Desjardin.

Il a été sans pitié avec Léa, soyez sans pitié avec lui", a conclu Manon Brignol, assurant que le crime de l'accusé se situe tout en haut de l'échelle du mal.


Le verdict est attendu dans l'après-midi.

Meurtre de Léa : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Seureau à Carcassonne
La réclusion criminelle à perpétuité a été requise ce vendredi à Carcassonne à l'encontre de Gérald Seureau pour le viol et le meurtre de Léa, une lycéenne de 17 ans, en 2011 à Montpellier. L'avocate générale a demandé d'assortir la peine d'une période de sûreté de 22 ans. - F3 LR - Reportage : A.Grellier et F.Guibal

En novembre 2014, Seureau, 30 ans aujourd'hui, avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie de 20 ans de sûreté.
Jeudi, Maître Marc Gallix avait demandé au nom de la famille de la victime à la cour de ne pas aggraver la sanction prononcée contre Seureau.

Cabrerolles (34) : a 23 ans, Nicolas est propriétaire d'un vignoble

Actualités locales

Les + Lus