Paziols chante encore les louanges de Nougaro

A Paziols, le chanteur a laissé son empreinte et beaucoup de souvenirs / © F3 LR
A Paziols, le chanteur a laissé son empreinte et beaucoup de souvenirs / © F3 LR

10 ans après la mort de l'auteur-compositeur-interprète, Paziols n'a pas oublié Claude Nougaro. Dans le petit village audois des Corbières, où le chanteur possédait une maison et a composé plusieurs morceaux, son souvenir reste vivace. Voyage en musique au pays des souvenirs.

Par Valérie Luxey

C'est une vieille maison de vendangeurs près du clocher du village. Claude Nougaro avait eu un coup de coeur et l'avait achetée en 1994. Pendant 10 ans, jusqu'à sa mort en 1994, il a passé à Paziols, dans les Corbières audoises, des moments de bonheur, entre sa femme Hélène et ses amis du village.

En musique au pays des souvenirs

Parmi eux, Jacqueline Delpey. La viticultrice et restauratrice a guidé nos reporters, Philippe Sans et Enrique Garibaldi, au pays des souvenirs.
Quand Nougaro chantait Paziols
De 1994 à 2004, Claude Nougaro a passé beaucoup de temps à Paziols (Aude), où il possédait une maison. Il s'en est inspiré pour composer plusieurs chansons de son album "L'Enfant Phare".
Car c'est là, à Paziols, que Claude Nougaro a composé plusieurs titres de son album, paru en 1997, "L'Enfant Phare", notamment le premier morceau de cet album : "Coup de vent". L'une de ses sources d'inspiration était le Verdouble, le cours d'eau qui borde le village.

Le Merle Bleu, gardien de la mémoire

De cette présence, il reste aujourd'hui de nombreux souvenirs et des poèmes, vers, dessins, esquisses et ébauches de chansons (dont l'original de "Coup de vent"), précisieusement conservés par Jacqueline Delpey dans son ancien restaurant, Le Merle Bleu. Une place porte le nom de Claude Nougaro à Paziols.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Gard : les carrières de Junas vibrent au rythme du jazz

Près de chez vous

Les + Lus