Ces petites communes qui n'ont donné aucune voix aux candidats de Macron

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie

Quelques (petites) communes de l'ex-région Midi-Pyrénées n'ont donné aucune voix aux candidats de la majorité présidentielle. Mais il faut bien les chercher...

Par Marie Martin

Non, la vague Macron n'a pas tout emporté sur son passage... 

A l'instar du "petit village d'irréductibles Gaulois qui résistent à l'envahisseur" de Goscinny et Uderzo, quelques communes de l'ex-région Midi-Pyrénées n'ont donné aucune voix (si, si, c'est possible...) au candidat de la République en marche ! Evidemment, il a fallu bien les chercher. Et si la liste suivante n'est pas exhaustive, elle ne doit pas en être loin.

Il s'agit de toutes petites communes, dont le nombre d'inscrits ne dépassent pas les 50.

En Haute-Garonne, par exemple, le village d'Esparron compte 61 habitants et 46 inscrits. 31 électeurs se sont exprimés et pas un seul n'a choisi le bulletin Montsarrat, le candidat de la République en marche ! Les Esparonnais lui ont préféré, dans l'ordre : Marie-Christine Parolin du Front National (36,67 % des voix), Joël Aviragnet pour le Parti Socialiste (20 %), Philippe Gimenez pour la France Insoumise (16,67 %) et même la candidate communiste Corinne Marquerie (13,33 %).

A Caubous, toujours en Haute-Garonne, les 7 électeurs votants (sur 16 inscrits) ont fait le choix du candidat de la France Insoumise (4 voix), du PS (1 voix) et de Debout la France (1 voix). Zéro voix donc pour la REM...

A Montfa, en Ariège, on compte 61 électeurs inscrits, la moitié s'est abstenue, dimanche 11 juin, lors du premier tour de ces élections législatives. Ceux qui ont fait le déplacement ont placé Michel Larive, de la France Insoumise, en tête du scrutin (46,88 % des voix), suivi du socialiste Alain Fauré (25 %), puis du FN Bernard Gondran (12,50 %). Pas d'effet Macron à Montfa donc puisqu'aucune voix ne s'est portée sur Huguette Bertrand-Vinzerich (REM).

Enfin, dans les Hautes-Pyrénées, deux communes ont manifesté leur fidélité à la députée sortante, Jeanine Dubié, des Radicaux de Gauche. 
A Grust, 41 inscrits sur le slistes électorales, aucune voix pour le parti d'Emmanuel Macron mais 12 pour Jeanine Dubié, 8 pour la communiste Marie-Pierre Vieu et deux pour Charles Rocheteau, le candidat de la France Insoumise.
Enfin, à Ourdon, 18 inscrits, les votants ont choisi la députée sortante, puis la France Insoumise, les Républicains et le FN. Mais pas de "marcheurs" parmi les Ourdonnais...

Petite liste anecdotique peut-être mais qui n'en est pas moins intéressante. Pour l'élection présidentielle, seules deux communes en France n'avaient pas du tout voté pour Emmanuel Macron...

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Naissance de deux bébés tigres à Prades : trouvez-leur un nom catalan !

Près de chez vous

Les + Lus