Création de nouvelles prisons : le Gard, le Narbonnais et Perpignan concernés

(Illustration) / © MAXPPP
(Illustration) / © MAXPPP

Manuel Valls a annoncé, jeudi, la création de 33 nouvelles prisons en France. En Languedoc-Roussillon : le Gard (Nîmes ou Alès), la région de Narbonne et celle de Perpignan sont plus ou moins bien placés pour accueillir une nouvelle prison.

Par Zakaria Soullami


Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé, jeudi, la création de 33 nouvelles prisons, avec neuf agglomérations concernées en priorité, ainsi qu'un "Livre Blanc" pour les prisons, avant mars 2017, afin de lutter contre la surpopulation carcérale.

Une nouvelle prison à Nîmes ou à Alès


Le département du Gard va accueillir une nouvelle prison, à Alès ou à Nîmes, la maison d'arrêt de Nîmes étant l'une des plus supeuplées de France. Cette nouvelle prison devrait être créée relativement rapidement car Nîmes (ou Alès), fait partie des neuf agglomérations "où la situation est la plus critique" en France.

Une prison à Perpignan ou Narbonne ?


Potentiellement, les régions de Perpignan et de Narbonne pourraient elles aussi accueillir (toutes les deux) une nouvelle prison. Mais il est plus vraisemblable que l'une des deux communes soit choisie par le ministère de la Justice.

L'est Narbonnais "bien placé" mais...


Le sénateur de l'Aude Roland Courteau et la député de l'Aude Marie-Hélène Fabre ont pris contact avec le ministère de la Justice pour "inclure l'est Narbonnais dans la liste des communes" susceptibles d'accueillir une nouvelle prison, nous a indiqué Roland Courteau par téléphone. Le ministère de la Justice a même assuré que le Narbonnais était "bien placé" pour avoir une prison (ndlr il n'y a pas de prison à Narbonne), selon le sénateur de l'Aude.

...Perpignan a plus de chance d'accueillir une nouvelle prison


Roland Courteau a très vite appris qu'en fait rien n'est acquis. En effet, Perpignan est un concurrent sérieux pour Narbonne. D'après nos informations, Perpignan a aujourd'hui les faveurs du ministère de la Justice car la capitale des Pyrénées-Orientales est celle qui aurait le plus besoin d'une prison. Perpignan a donc, à ce jour, le plus de chances d'accueillir la 2e nouvelle prison du Languedoc-Roussillon, avec celle qui sera créée dans le Gard.

A lire aussi

Sur le même sujet

Villeneuve-lès-Maguelone : pique-nique solidaire pour les migrants

Près de chez vous

Les + Lus