Dimanche en politique - Languedoc-Roussillon

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique - Languedoc-Roussillon

Combien coûtera le stationnement dans nos villes en 2018 ?

Un prestataire privé gérera le stationnement payant dans les rues de Montpellier à partir de 2018. Fini le PV à 17 euros : les dépassements seront facturés à l'heure. - 22/10/2016 / © F3 LR
Un prestataire privé gérera le stationnement payant dans les rues de Montpellier à partir de 2018. Fini le PV à 17 euros : les dépassements seront facturés à l'heure. - 22/10/2016 / © F3 LR

A partir de janvier, une loi donnera aux maires les clés du stationnement. C’est eux qui fixeront le prix des amendes ou laisseront au privé la gestion du stationnement. Combien coûtera le stationnement dans les villes de notre région ? Réponse dans Dimanche en politique.

Par F.Hertmann et I.petit-Félix

L'émission Dimanche en Politique propose chaque dimanche un débat animé par Florent Hertmann autour d'une question politique avec des invités sur le plateau. La première partie donne la parole à un maire d'une commune de la région sur la thématique de l'émission et la seconde partie ouvre le débat.

Combien coûtera le stationnement dans les villes de notre région à patir du 1er janvier 2018 ?
Invités : Salvador Ruiz, maire DVG de Clermont-l'Hérault, Christian Jeanjean, maire LR de Palavas-les-Flots, Éric Parra, adjoint au maire DVD de Narbonne et Maître Jean-Charles Teissedre, avocat au barreau de Montpellier spécialiste de la défense des automobilistes.

Emission enregistrée et diffusée simultanément en live sur la page facebook de France 3 Languedoc-Roussillon jeudi 9 novembre à 15h30 et sur l'antenne régionale de France 3 Languedoc-Roussillon dimanche 12 novembre à 11h25.

Aujourd'hui, partout en France, l’amende forfaitaire pour le non paiement du stationnement de votre voiture est de 17 euros. La majoration de 33 euros s'applique si vous ne la payez pas dans un délai de 45 jours.

A partir du 1er janvier 2018, la loi sur la réforme du stationnement payant (loi Maptam) entrera en vigueur. Elle prévoit de réformer le stationnement payant dans les villes qui pourront appliquer leurs propres tarifs et règles ou confieront sa gestion à des société privées. 

Tour d'horizon des choix faits dans plusieurs villes de notre région comme Narbonne, Palavas ou Clermont l’Hérault avec les invités de Dimanche en politique et le cas de Montpellier avec un reportage de Cybelle Plichart et Delphine Aldebert.
Montpellier : nouveaux tarifs pour le stationnement
La réforme du stationnement va entrer en vigueur le 1er janvier 2018. Quels tarifs, zonages vont s'appliquer à Montpellier qui a confié une partie de la gestion du stationnement payant à la société Tam Voirie ? - France 3 LR - Cybele Plichart et Delphine Aldebert

Exemples des nouveaux tarifs de stationnement dans la région

Béziers : l'amende forfaitaire passe à 25 € si elle est payée dans les 3 jours en zone jaune (majoration à 30€).  La zone verte est à 17 euros (amende majorée à 20 euros).
Agde : l'amende forfaitaire reste à 17 euros
Sète : l'amende forfaitaire passe à 25 €
Lunel : l'amende forfaitaire reste à 17 euros, majoration à 25€ au-delà de 3 semaines.
Perpignan : l'amende forfaitaire baisse à 15 € et passe à 25€ au-delà de 3 jours.
En moyenne, en France l'amende forfaitaire s'échelonne de 15 à 35 euros. De nombreuses villes n'ont pas encore délibéré, c'est le cas de Carcassonne qui donnera ses tarifs le16 novembre.


Les objectifs de la loi Maptam 

La dépénalisation du stationnement s'inscrit dans le cadre de la loi Maptam 2014 (Modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles). 
L'objectif de la loi est d'éviter les voitures ventouse en incitant une meilleure rotation dans l’utilisation des places de parking et restreindre à long terme la circulation en ville. Pour l'État, « cette réforme est en partie destinée à améliorer le taux de paiement du stationnement». La moitié des contrevenants ne payent pas leur amende ou font traîner et l'argent des PV sert en fait à financer le recouvrement.

La réforme du stationnement côté automobilistes

Pour « 40 millions d’automobilistes », cela ne fait pas de doute. Cette mesure a pour but que de permettre aux municipalités d’alourdir encore la facture pour l’automobiliste et de rendre toujours plus laborieux l’usage de la voiture en ville . Une mesure anti-voiture. L’association « 40 millions d’automobilistes » a appelé les maires de France à se mobiliser pour éviter la dérive du système en lançant l’opération « Mon maire s’engage ». En Languedoc-Roussillon, Alès, Sète, Pézenas et Perpignan s’étaient engagés à ne pas augmenter.




A Perpignan, l'état de la prison inquiète