Aux grands maux les grands remèdes. Ce doit être la devise de ce Gardois, habitant d’une commune des Cévennes, qui pour faire ralentir les véhicules devant chez lui a tout bonnement décidé de faire passer sa voiture, stationnée en bordure d’un axe très fréquenté, pour un véhicule de la gendarmerie.

La couleur bleue de la voiture, acquise récemment, facilitait déjà la confusion. Aussi l’homme de 63 ans a-t-il voulu aller plus loin, en collant des sérigraphies aux couleurs de la gendarmerie sur la carrosserie, allant jusqu’à coller un drapeau bleu blanc rouge sur les plaques d’immatriculation.

Pour renforcer encore la supercherie, le sexagénaire a même fait croire que des contrôles radar étaient en cours, en plaçant derrière son véhicule un appareil photo sur un trépied. Attentif aux détails, l’homme a relié ce faux radar à son coffre par un faux câble d’alimentation.

Gendarmerie du Gard

Le véhicule a, sans surprise, interpellé les voisins, mais aussi la gendarmerie, qui n’a en revanche pas tout à fait goûté la plaisanterie.

Le délit d’usage public de véhicule pouvant créer une méprise avec ceux des militaires a été retenu. Convoqué en justice, l’homme a dû remettre en conformité son véhicule. Son faux radar a quant a lui été saisi et détruit.