Gard : Ségolène Royal autorise les tirs et les pièges contre les sangliers

La ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer Ségolène Royal a décidé de prendre un arrêté ministériel contre la prolifération des sangliers dans le Gard. Les tirs et les pièges contre les sangliers seront expérimentés du 1er avril au 31 mai 2017.

Une harde de sangliers avancent sur du chaume de maïs (Illustration).
Une harde de sangliers avancent sur du chaume de maïs (Illustration). © Collection Watier/Maxppp

Les tirs et les pièges contre les sangliers seront donc bien expérimentés dans le département du Gard.

Arrêté ministériel contre les sangliers


Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat a en effet annoncé un arrêté ministériel contre la prolifération des sangliers dans le Gard.

Expérimentation du 1er avril au 31 mai


Le Gard voulait expérimenter les tirs et les pièges (posés par des piégeurs agréées) contre les sangliers. Ce sera donc possible du 1er avril au 31 mai 2017, sur les 68 communes gardoises les plus touchées, selon les informations de nos confrères d'Objectif Gard.

"Une avancée positive"


Les députés du Gard Patrice Prat, William Dumas et Fabrice Verdier avaient interpellé Ségolène Royal le 12 décembre dernier concernant la prolifération des sangliers. La ministre a donc entendu leur inquiétude. Cette décision constitue pour les députés "une avancée positive" mais ils restent "vigilants sur les délais et sa mise en œuvre.", précise Objectif Gard.
L'arrêté ministériel devrait être publié en février 2017.

Les premières battues dès le mois d'août


Pour rappel, dans le Gard mais aussi dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales, les chasseurs sont autorisés à organiser les premières battues de la saison depuis 15 août dernier. La date de l'ouverture de la chasse avait été avancée cette année car les sangliers sont trop nombreux. La campagne de chasse au sanglier prendra fin en février 2017.

Deux motards tués par des sangliers


Il arrive que des chasseurs soient blessés par des sangliers et chose encore plus rare, le mammifère peut provoquer des accidents, parfois très graves. Deux motards ont été tués en septembre dernier suite à une collision avec un sanglier dans le secteur de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, sur des routes départementales proches d'agglomérations.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs ségolène royal politique parti socialiste chasse environnement société nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter