Gard : le berger de l'Espiguette

Des chèvres et des brebis pour entretenir le cordon dunaire de l'Espiguette. / © F3 Pays gardois
Des chèvres et des brebis pour entretenir le cordon dunaire de l'Espiguette. / © F3 Pays gardois

Depuis quelques jours, les chèvres et les brebis ont remplacé les plagistes dans les dunes gardoises de l'Espiguette. Une initiative de la mairie du Grau-du-Roi pour venir à bout des broussailles et des plantes invasives en embauchant, pour 6 ans, un berger et son troupeau.

Par Sylvie Bonnet

Trop de broussailles et trop d'espèces invasives comme l'herbe de la pampa dans les dunes de l'Espiguette.
Pour réguler ces végétaux de façon douce et naturelle, la mairie du Grau-du-Roi a décidé de renouer avec les traditions du passé : le pâturage en "près salés" qui existait déjà dans la zone avant la seconde guerre mondiale.

Un berger trié sur le volet


C'est François Crémier qui a été choisi comme berger de la zone par un jury de la maison de l'agriculture. Avec lui, un troupeau hétéroclite de chèvres et de brebis issues de races protégées dont certaines, les mères de Rayole, sont de plus en plus rares sur le globe.

François Crémier est l'heureux berger du troupeau de l'Espiguette. / © F3 Pays gardois
François Crémier est l'heureux berger du troupeau de l'Espiguette. / © F3 Pays gardois

Face à la mer, dans un décor préservé, l'homme et ses bêtes bénéficient d'un environnement magique et concourent à l'entretenir.


Un troupeau pour la préservation du site


En divaguant le long du littoral, les bêtes ne prélèvent qu'une partie des végétaux qui composent ce cordon dunaire et participent même à sa préservation en s'attaquant aux espèces invasives qui menacent les plantes d'origine.
Sans compter l'engrais naturel déposé par le bétail pour enrichir le sable. Enfin, le troupeau permet aussi d'éviter les pollutions sonores d'un débroussaillage à la machine et contribue ainsi à la paix de la zone nécessaire aux oiseaux qui y nichent.

Les chèvres et brebis qui paissent à l'Espiguette appartiennent toutes à des races protégées. / © France 3 Pays gardois
Les chèvres et brebis qui paissent à l'Espiguette appartiennent toutes à des races protégées. / © France 3 Pays gardois

Si l'enjeu est de conserver ces paysages, il faut aussi préserver la biodiversité. Pour cela, depuis 30 ans, le Conservatoire du Littoral rachète peu à peu les terres et les met  à disposition des éleveurs. 430 hectares sont d'ores et déjà disponibles sur la zone de l'Espiguette. Un projet à long terme. Contrairement aux paillotes qui doivent renouveler leur autorisation chaque année, La concession est confiée à l'éleveur pour 6 ans.

Le reportage à l'Espiguette de Pascale Barbès et Pierre Trouillet.
Gard : le berger de l'Espiguette
Pascale Barbès et Pierre Trouillet ont suivi le berger et son troupeau sur le littoral gardois. - F3 Pays gardois


Sur le même sujet

Crèche de Béziers interdite

Près de chez vous

Les + Lus