Bilan de la féria de Nîmes : un final en apothéose

Nîmes - Yvan Fandino dans l'arène - 25 mai 2015. / © AFP PHOTO / SYLVAIN THOMAS
Nîmes - Yvan Fandino dans l'arène - 25 mai 2015. / © AFP PHOTO / SYLVAIN THOMAS

C’est le retour au calme dans les rues de Nîmes. La Féria de Pentecôte, édition 2017 a pris fin ce lundi soir. La corrida de clôture s’est achevée en apothéose avec la grâce d'un toro de Vegahermosa par José Garrido.

Par Joane Mériot

Un toro gracié


Il aura donc fallu attendre le dernier toro brave de la Feria de Pentecôte pour voir enfin un exemplaire digne de ce nom. D'origine Vegahermosa, le toro a été gracié à la demande du président de la course. Une décision contestée par une grande partie du public.

Le reportage de Daniel Moine et Pierre Trouillé 


Bilan de la féria de Nîmes : un final en apothéose
C’est le retour au calme dans les rues de Nîmes. La Féria de Pentecôte, édition 2017 a pris fin ce lundi soir. La corrida de clôture s’est achevée en apothéose avec la grâce d'un toro de Vegahermosa par José Garrido. - France 3 LR - Daniel Moine et Pierre Trouillé


Hormis cette grâce, que peut-on retenir des 5 autres corridas ?


Coté torero, hormis Jean Batiste qui a coupé 4 oreilles au cours de son solo. Très peu se sont mis en évidence. Au niveau trophée, le mouchoir blanc n'a été brandi qu'à 10 autres reprises. Dont 4 au cours de la corrida de clôture.

Le samedi matin, pour la novillada matinale de la deuxième journée de la feria de Pentecôte à Nîmes, c'est le jeune torero arlésien Andy Younes qui a remporté pour la deuxième fois de sa carrière le trophée de la Cape d'or.



Samedi après-midi. Pour la deuxième corrida de la feria de Pentecôte à Nîmes, El Juli (une oreille), Alberto Lopez Simon (deux oreilles) et Curro Dia (ovation et saluts) ont livré samedi des leçons de grande autorité dans des conditions particulièrement difficiles.



Pour la corrida matinale du dimanche de Pentecôte à Nîmes, et devant un bétail de Victoriano del Rio, seuls Enrique Ponce et Javier Jimenez ont coupé chacun une oreille.



Dimanche après-midi, le maestro arlésien a avancé un bilan de quatre oreilles coupées. Dans le cadre de ce défi, ont été combattus respectivement des pensionnaires des élevages de La Quinta, Parladé, Jandilla, Pedraza de Yeltes, Carmen Lorenzo et Garcigrande.



Lundi matin, Hermoso de Mendoza (deux trophées) et Léa Vicens (une oreille) ont également contribué au succès de cette corrida. Bien présenté, le lot de Bohorquez, à deux exceptions près, a montré de la combativité et surtout une constante mobilité,permettant aux toreros à cheval d'exprimer leur personnalité tout au long de la matinée.

Et la fréquentation ?


Quant à la fréquentation sur les gradins, elle laisse à désirer, on compte à peine 32 000 personnes pour 5 courses. C’est-à-dire, une demi-arène.

Sur le même sujet

Vernet-les-Bains : le Casino rouvre ses portes

Près de chez vous

Les + Lus