Les producteurs de melons de la région subissent de plein fouet la concurrence espagnole. A l’origine de cette situation critique, l’attitude des grandes surfaces, qui préfèrent acheter des produits espagnols, moins chers.

Les producteurs en viennent à jeter ce qu'ils récoltent. 

La semaine dernière nous vous racontions l’histoire de Samuel Solans, ce producteur d’Aigues-Mortes qui peine à écouler son stock de melons.
Il a décidé de donner ses fruits aux restos du cœur.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


En tout il a donné cinq ou six tonnes de nourriture parfaitement consommable qui seront distribuées dans la semaine, à condition que les Restos du coeur trouvent des bénévoles pour la campagne de distribution d'été.