Gard : les silhouettes des 42 morts sur les routes accrochées devant la préfecture à Nîmes

Autant de silhouettes que de morts (42) sur les routes du département du Gard en 2017 accrochées sur les grilles de la Préfecture pour sensibiliser la population à la sécurité routière. / © France 3 LR
Autant de silhouettes que de morts (42) sur les routes du département du Gard en 2017 accrochées sur les grilles de la Préfecture pour sensibiliser la population à la sécurité routière. / © France 3 LR

Depuis ce mercredi matin, les silhouettes noires des 42 morts sur les routes du département du Gard en 2017 sont affichées les grilles de la préfecture du Gard à Nîmes. Les victimes avaient entre 20 et 84 ans.

Par Z.Soullami avec I.Petit-Felix

42, comme le nombre morts sur les routes du département, en 2017.

42 silhouettes noires


42 silhouettes noires sont accrochées sur les grilles de la préfecture du Gard, à Nîmes, depuis ce mercredi matin à l'occasion de la semaine de la sécurité routière et des rencontres de la sécurité, nous a appris la préfecture gardoise.

Deux silhouettes pour représenter deux personnes mortes sur les routes du département du Gard en 2017 accrochées sur les grilles de la Préfecture. / © France 3 LR
Deux silhouettes pour représenter deux personnes mortes sur les routes du département du Gard en 2017 accrochées sur les grilles de la Préfecture. / © France 3 LR

Les victimes avaient entre 20 et 84 ans


Les victimes avaient entre 20 et 84 ans. Sur les silhouettes, des informations concernant la personne décédée sont affichées. Sur chaque silhouette on peut lire le sexe, l'âge, le jour et l'heure à laquelle s'est produit l'accident mortel sur les routes du département du Gard.

Rencontre entre "les Français et ceux qui veillent à leur sécurité"


Les rencontres de la sécurité ont lieu de ce mercredi 11 au 14 octobre. C'est "un rendez-vous annuel donné à l’ensemble des Français par celles et ceux qui veillent à leur sécurité. Policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, représentants de la sécurité routière, militaires, personnels des préfectures. Cet échange permet à celles et ceux qui nous protègent, dans des conditions souvent difficiles, d’illustrer et de faire partager leur engagement quotidien.", indique la préfecture du Gard.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LE DAKAR 2017 SUR FRANCETV SPORT

Pas d'épidémie de typhus du chat à Toulouse selon les spécialistes

Près de chez vous

Les + Lus