Nîmes: le Ministre de l'Intérieur compare l'agression des pompiers à un attentat

Gérard Collomb, Ministre de l'intérieur a indiqué que "la justice sera impitoybale avec celles et ceux qui veulent commettre des attentats." / © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Gérard Collomb, Ministre de l'intérieur a indiqué que "la justice sera impitoybale avec celles et ceux qui veulent commettre des attentats." / © FRANCOIS GUILLOT / AFP

En réponse à une question posée par Françoise Dumas, députée LREM du Gard à l'assemblée nationale sur l'agression de pompiers le week-end dernier à Nîmes, Gérard Collomb, Ministre de l'intérieur a indiqué que "la justice sera impitoyable avec celles et ceux qui veulent commettre des attentats." 

Par Olivier Le Creurer

Françoise Dumas, député LREM du Gard, demandait "quelles mesures supplémentaires peuvent être mises en place pour renforcer la sécurisation des missions des pompiers ?"


La justice sera impitoyable


"Cela aurait pu être dramatique", lui a répondu dans l'hémicycle le Ministre de l'Intérieur. "Oui, nous allons tout faire pour que de tels actes ne puissent pas se reproduire? Je sais que dans votre ville le problème est d'autant plus aigu qu'un certain nombre de terroristes djhadistes étaient partis en Syrie, sur le front, pour combattre Daesh. Vous le savez, ils viennent d'être condamnés à des peines de 2 à 10 ans de prison."

Et Gérard Collomb de conclure: "Cela veut dire que la justice sera impitoyable avec celles et ceux qui veulent commettre des attentats." 

Pompiers agressés à Nîmes: le minsitre de l'intérieur parle d'attentat
En réponse à une question posée par Françoise Dumas, députée LREM du Gard à l'assemblée nationale sur l'agression de pompiers le week-end dernier à Nîmes, Gérard Collomb, Ministre de l'intérieur a indiqué que "la justice sera impitoybale avec celles et ceux qui veulent commettre des attentats."  - Assemblée nationale


Dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 octobre, un équipage de trois pompiers a été agressé par une vingtaine de personnes à la ZUP de Nîmes. Ils ont reçu des pavés et des cocktails Molotov sur le fourgon.


La réclusion criminelle à perpétuité encourue

Une enquête a donc été ouverte notamment pour "tentative de meurtre", des faits de nature criminelle qui font encourir la réclusion criminelle à perpétuité. Eric Maurel, le procureur de la République à Nîmes, a confié l'enquête à la Sûreté départementale de Nîmes.

A lire aussi

Sur le même sujet

A Toulouse, des parents d'élèves se mobilisent pour des familles sans logement

Près de chez vous

Les + Lus