Et si, après avoir frôlé la montée en Ligue 1, Nîmes Olympique était rétrogradée ?

Les supporters du Nîmes olympique rêvaient encore à la ligue 1 il y a dix jours. / © WORLDPICTURES/MAXPPP
Les supporters du Nîmes olympique rêvaient encore à la ligue 1 il y a dix jours. / © WORLDPICTURES/MAXPPP

Nous n’en sommes pas encore là mais le bras de fer entre le président du club et l’association du Nîmes olympique n’est pas de bon augure. Le conseil d’administration d’hier soir a été un peu tendu. Et le gendarme financier, la DNCG, pourrait sévir.

Par Olivier Le Creurer

Menace

Le président de Nîmes Olympique (pro) Rani Assaf menace de ne pas se présenter ce mercredi devant la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) qui doit examiner les situations financières de l’ensemble des clubs français pour valider une montée, un maintien, un recrutement…

Convention entre l'Asso et la section pro

A l'ordre du jour du conseil d'administration de l'Asso (section amateur) figurait un seul point: la validation de la convention qui fixe les droits et les devoirs entre l'Asso et la section pro. Les deux parties sont arrivées avec chacune avec sa convention et les points de vue divergent.

Le premier point de divergence porte sur la gestion des sections amateurs. Rani Assaf, président de la section pro souhaite tout gérer jusqu’aux équipes des moins de 14 ans. L’Asso accepte de lui laisser la gestion de la CFA 2 (la réserve pro), des U 19 nationaux et des U 17 nationaux mais veut garder la main sur la préformation (les U 16 en excellence régionale et les U 14. L’Asso affirme que la convention proposée par Assaf est contraire à la loi.

E. Felix et la situation du Nîmes olympique

Assaf veut racheter le nom "Nîmes olympique"

Le deuxième point de désaccord porte sur le souhait de Roni Assaf de racheter le nom ‘’Nîmes Olympique’’ afin de devenir propriétaire du nom en plus des pros, des amateurs, des terrains d’entraînement de La Bastide et même du stade des Costières qu’il souhaite racheter, "tout cela afin d’obtenir une forte plus-value", explique Gérard Di Domenico, président de l'Asso qui parle "d’OPA hostile".

Des parasites à l'Asso qui ne pensent qu'à dépenser l'argent public

Roni Assaf a soumis sa convention au vote. résultat: 13 vois contre, 5 pour et et 1 abstention. Furieux, il explique à Midi libre qu'il y a "des parasites à l'Asso qui ne pensent qu'à dépenser l'argent public. Si je n'ai pas les clés en main, ils vont continuer sans moi, mais en CFA2." La DNCG, le gendarme financier, pourrait prononcer une rétrogadation du Nîmes Olympique si aucune convention n'est validée.

Roni Assaf s'est déjà fortement impliqué financièrement dans le club : 7,5 M déjà investis, et il est prêt à en rajouter trois millions pour l’agrandissement du centre d’entraînement de La Bastide.

Nîmes olympique: désaccord amateurs et pro
Nous n’en sommes pas encore là mais le bras de fer entre le président du club et l’association du Nîmes olympique n’est pas de bon augure. Le conseil d’administration d’hier soir a été un peu tendu. Et le gendarme financier, la DNCG, pourrait sévir. - O. Brachard et L. Thélu
Intervenants: 
Gérard Di Domenico Président de l'association
Laurent BoissierCoordinateur sportif de Nîmes Olympique

Sur le même sujet

Au commissariat de Toulouse, des élèves de CM2 découvrent le métier de policier

Près de chez vous

Les + Lus