Législatives : dans le Gers, En Marche devance le PS au premier tour

Le Gers est l'un des départements avec le plus fort taux de participation à 12h. / © MaxPPP
Le Gers est l'un des départements avec le plus fort taux de participation à 12h. / © MaxPPP

Le Parti Socialiste reste en course pour le second tour dans les deux circonscriptions du Gers, même si les candidats de La République En Marche gardent l'avantage.

Par Delphine Gerard

Le candidat d’En Marche Jean-René Cazeneuve prend l'avantage sur la 1ère circonscription du département, qui regroupe Auch et Mirande, avec un score de 32,97%. Après les 24 % des suffrages obtenus par Emmanuel Macron lors du 1er tour de la présidentielle le candidat LREM arrive à devancer le socialiste Francis Dupouey, qui n'obtient que 16,98% des suffrages. Le conseiller départemental avait pris la relève de Philippe Martin, ancien ministre et président du Conseil départemental.

Christophe Terrain (UDI) investi par LR est sorti à 15,44%, à quelques points devant Pascal Penetro (La France Insoumise) qui obtient 12,45%, sur ce terrain où Jean-Luc Mélenchon était arrivé deuxième du premier tour de la présidentielle avec 20,5% des voix. Nathalie Pierreisnard (FN) est aussi battue avec 10,77% des suffrages.

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie

Le PS se maintient dans le Nord du département

Sur la deuxième circonscription, Christophe Soccio, candidat En Marche (mais ex-président des jeunes UDI du Gers), surfe sur la vague Macron et se maintient au second tour avec 24,35% des voix. Il sera opposé à la socialiste, Gisèle Biémouret, qui obtient 17,93% des suffrages. Sur cette circonscription Benoît Hamon était arrivé en 4ème position au 1er tour, mais le PS réussit à se maintenir malgré tout.
La droite, qui partait en ordre dispersé est donc sortie. Thomas Guash (FN), viticulteur à Eauze, profite de la deuxième place de Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle et obtient un score de 12,09% des voix. Michel Gabas (DVD), le maire d’Eauze est aussi battu avec 11,76% des suffrages. Barbara Neto (LR), soutien de François Fillon dépasse tout juste les 10% (10,16% précisément).

© France 3 occitanie
© France 3 occitanie


 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Au commissariat de Toulouse, des élèves de CM2 découvrent le métier de policier

Près de chez vous

Les + Lus