Haute-Garonne : 4 jours après la demande de suspension par le département, les travaux continuent à Val Tolosa

En juillet dernier, les opposants au projet Val Tolosa ont fait une manifestation festive / © DR
En juillet dernier, les opposants au projet Val Tolosa ont fait une manifestation festive / © DR

Le chantier de la route d'accès au futur centre commercial Val Tolosa se poursuit, malgré la demande de suspension du président du département Georges Méric. Le collectif "Non à Val Tolosa" annonce donc une nouvelle manifestation le samedi 26 septembre. 

Par Cécilia Sanchez

Ni la demande de suspension du président du département de Haute-Garonne, ni le blocage du site par les opposants n'aura eu d'impact. Unibail-Rodamco, le promoteur du futur centre commercial Val Tolosa, poursuit toujours ses travaux, dénonce via un communiqué le collectif "Non à Val Tolosa". 

Lundi, Georges Méric (président PS du Conseil départemental) avait demandé la suspension immédiate des travaux : 


Les travaux pour construire la RD82, une route pour relier le futur centre commercial à la commune sont pourtant toujours à l'œuvre 4 jours plus tard. "Le chantier a repris comme si de rien n'était", signale Jutta Dumas, du collectif "Non à Val Tolosa". "Nous interprétons l'avancement des travaux en marche forcée comme une façon de provoquer."

Une poursuite des travaux à laquelle le conseil départemental n'a pas souhaité réagir.

De plus, une autre entreprise a entamé des travaux sur une autre parcelle pour entreposer les engins et le matériel avec un accès grillagé à la D24, signale dans un communiqué le collectif "Non à Val Tolosa". "Est-ce que le département a donné l'autorisation de cet accès via a D24 ? Nous aimerions bien le savoir", interroge-t-elle. "Il suffit que le conseil général interdise le franchissement du fossé entre la route et la parcelle", estime Jutta Dumas. 

Le terrain est privé et le conseil départemental ne peut intervenir. Il peut ordonner la suspension des travaux mais est en effet dénué de pouvoir juridique. "Le président du conseil départemental Georges Méric dispose par contre du recours politique", assure Jutta Dumas. "Il doit trancher et dénoncer le protocole d'accord pour que les travaux cessent."

Le collectif "Non à Val Tolosa" ne compte pas en rester là. Les militants prévoient une nouvelle manifestation le 26 septembre prochain à 11h.

Vidéo : le reportage de Yann Olivier d'Amontloir et Jean-Luc Pigneux
Val Tolosa : les travaux continuent

C'est quoi Val Tolosa ?

Val Tolosa (anciennement "Portes de Gascogne") est un vaste projet de centre commercial, "un pôle shopping et loisirs" selon Unibail, situé à proximité de la nationale 124 en direction d'Auch. Les financeurs mettent l'accent, notamment sur leur site internet, sur le respect de la nature et du site choisi, sur le plateau de la Ménude, ce que contestent les opposants. En juin, les opposants avaient déjà mené une action surprise d'occupation du site, quelques mois après s'être physiquement opposé au débroussaillage. Quant à l'installation d'une possible ZAD comme à Sivens dans le Tarn sur le site de Plaisance du Touch, le collectif "Non à Val Tolosa" estime que l'option d'une installation de longue durée sur le site n'est pas d'actualité pour le moment.

Sur le même sujet

Montpellier : 48 heures après le meurtre de Palavas, le procureur parle

Près de chez vous

Les + Lus