Haute-Garonne : le robot Milo pour tenir compagnie aux personnes âgées

Le robot Milo réagit : il peut sourire, rigoler ou encore froncer les sourcils... / © RoboCare Lab
Le robot Milo réagit : il peut sourire, rigoler ou encore froncer les sourcils... / © RoboCare Lab

L'isolement est un des maux dont souffrent les personnes âgées placées dans des établissements spécialisés. Des robots pour rendre visite virtuellement aux patients et pour animer des ateliers ludiques seront bientôt en test dans deux structures de l'association Edenis.

Par Cécilia Sanchez

Comment rompre l'isolement et la monotonie des maisons de retraite ? Peut-être avec des robots, comme Milo. Haut de 55 centimètres, il ressemble en tout point à un humain. Il fait son entrée test dans deux EHPAD de Midi-Pyrénées (Etablissement d'hébergement pour personne âgée dépendante) du réseau Edenis dès octobre 2015, celui de Villeneuve-Tolosane et à la Houlette à Pibrac.

La société qui le distribue, RoboCARE Lab, a été créée en avril 2015 à Toulouse. Un des fondateurs Faissal Houhou, dit "espérer un développement en France et en Europe". Fabriqué à Dallas, Milo sera chargé de tenir compagnie aux personnes âgées dépendantes.

Le robot de téléprésence / © RoboCARE Lab
Le robot de téléprésence / © RoboCARE Lab
Dans ces EHPAD, un premier robot de télé présence utilise la technologie Presence+ Visitor. Composé d'un écran avec caméra sur roulettes, il servira à rendre visite virtuellement aux personnes âgées. Les familles devront louer un créneau d'utilisation du robot depuis un site Internet. Et pourront piloter ces robots à distance pour dialoguer avec leurs proches. "Même si rien ne remplace une visite physique, les circonstances font que parfois il est compliqué de se déplacer pour les familles", explique Faissal Houhou.

Milo, lui, animera des ateliers "innovants" comme lire des livres aux personnes âgées ou leur faire faire des jeux. Le personnel médical pourra le programmer depuis une tablette. Dans l'idée, toujours, "de favoriser le lien social et de briser l'isolement des personnes âgées," explique Faissal Houhou.

Sur le même sujet

Le Barcarès: le casse tête de la surveillance des plages

Près de chez vous

Les + Lus