Immigration : le ministre de la ville dénonce l'attitude du maire de Saint-Gaudens concernant les demandeurs d'asile

© France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées

Le ministre de la ville dénonce l'attitude du maire de Saint-Gaudens en Haute Garonne. Jean-Yves Duclos mécontent de découvrir un projet d'ouverture de Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile sur sa commune a en effet décidé de suspendre sa participation au contrat de ville. 

Par Juliette Meurin

Un bras de fer au sujet des demandeurs d'asile vient de commencer entre la mairie de Saint Gaudens et le ministère de la ville et apparemment les protagonistes ont bien l'intention de gérer l'affaire sur la place publique puisque des deux côtés on n'hésite pas à envoyer des communiqués de presse.

L'histoire qui concerne l'ouverture d'un Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile (CADA) remonte au début du mois de Septembre.
Le maire (DVG) de Saint-Gaudens, Jean-Yves Duclos, a découvert par hasard que l'Etat avait pour projet d'ouvrir sur sa commune un CADA dans une zone visée par le contrat de ville. 
Visiblement très mécontent du manque de concertation et de discussion, le maire a donc décidé et fait voter en conseil municipal la suspension de Saint-Gaudens au contrat de ville.

La réponse du ministre de la ville vient de tomber par communiqué de presse. Patrick Kanner estime que le maire de Saint-Gaudens entretient publiquement la confusion entre l’implantation d’un CADA et la revalorisation d’un quartier de Saint-Gaudens. Il écrit :

(...) le maire de Saint-Gaudens prend en otage les habitants et sacrifie la politique de la ville dans sa commune au profit du rejet de l’autre et  pour un faux prétexte.


Le ministre rappelle qu'il n’y a aucun lien entre l’implantation d’un CADA destiné à accueillir des demandeurs d’asile et le contrat de ville destiné à revaloriser et accompagner les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Patrick Kanner, dit regretter "cette attitude préjudiciable aux habitants des quartiers prioritaires de la ville de Saint-Gaudens qui risquent d’être privés de dotations publiques ainsi qu’à des ressortissants étrangers en situation régulière qui sont en demandes d’asile, et qui ont sollicité la protection de la France."

Le ministre indique également qu'il a prévu de se rendre à Saint-Gaudens prochainement

Dans un communiqué de presse envoyé ce lundi après midi, Jean-Yves Duclos réitère sa position et s'adresse par l'intermédiaire de la presse directement au ministre  : 

Je rappelle à Monsieur le Ministre que malgré ses hautes fonctions, il n’a pas le pouvoir de décider à la place du conseil municipal


Le maire de Saint-Gaudens affirme qu'il ne répondra pas "au chantage à la subvention" et que de toutes les façons les sommes perçues par sa commune dans le cadre de la politique de la ville depuis 2 ans sont très minimes.

Sur le même sujet

Naissance de deux bébés tigres à Prades : trouvez-leur un nom catalan !

Près de chez vous

Les + Lus