L'abattage des platanes de l'Oncopole de Toulouse mécontente les riverains

Ces platanes ont 80 ans et seront remplacés par des chênes chevelus.  / © France 3 Occitanie
Ces platanes ont 80 ans et seront remplacés par des chênes chevelus. / © France 3 Occitanie

Les cent derniers platanes de l'Oncopole de Toulouse vont être abattus dans les jours prochains. Une mesure de sécurité, selon la mairie. Un sacrifice violent, selon certains riverains. 

Par Marie Martin

La ville rose compte pas moins de 153 000 arbres. Un beau patrimoine arboré qui n'empêche pas chaque disparition de l'un d'eux de provoquer l'indignation.
C'est le cas dans le quartier de l'oncopole où un abattage conséquent de platanes est d'ores et déjà programmé. Ces arbres, qui ont 80 ans, ont été fragilisés par les travaux de dépollution de l'ancien site industriel en 2007. Travaux qui ont irrémédiablement abîmé les racines.
Selon la mairie, qui a programmé cet abattage depuis 2012, les arbres constituent désormais une menace pour la sécurité.
Ils vnot donc être abattus courant mars, puis remplacés à la fin de l'année par des chênes chevelus.

L'opération déplaît au comité de quartier de Croix-de-Pierre. "Nous avons été mis devant le fait accompli", estiment ses membres, qui pensent que les arbres en question ne sont pas aussi atteints que la ville le dit. 
Ces riverains plaident pour le sauvetage d'au moins quelques arbres, pour éviter le "désert" devant les fenêtres de l'oncopole. 

Voir le reportage de Marie Martin et Eric Foissac, de France 3 Occitanie : 

Abattage des platanes de l'Oncopole de Toulouse
100 platanes vont être prochainement abattus devant l'Oncopole de Toulouse. Fragilisés par les travaux de dépollution du site, ils représentent une menace. - Marie Martin et Eric Foissac

 

Sur le même sujet

Montpellier : 48 heures après le meurtre de Palavas, le procureur parle

Près de chez vous

Les + Lus