Bruno Le Roux appelle les manifestants à “éviter tout débordement”

Bruno Le Roux a rendu hommage aux victimes de Mohamed Merah, square Charles-de-Gaulle, à Toulouse.  / © Jean-Pierre Duntze/France 3 Occitanie
Bruno Le Roux a rendu hommage aux victimes de Mohamed Merah, square Charles-de-Gaulle, à Toulouse. / © Jean-Pierre Duntze/France 3 Occitanie

En marge des cérémonies d'hommages aux victimes des attentats de Mohamed Merah à Toulouse, Bruno Le Roux a appelé "à la plus grande responsabilité
quand il y a une manifestation
".

Par Marie Martin (avec AFP)

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a appelé dimanche les manifestants à la "responsabilité en évitant tout débordement en ce moment de tension" marqué par un risque terroriste très élevé qui mobilise fortement les forces de sécurité.

"Un certain nombre d'entre elles doivent se faire, elles ont toute liberté pour se faire, mais il faut une pleine responsabilité en évitant tout débordement dans ce moment de tension que connaît notre pays, dans ces moments qui pèsent sur les forces de sécurité", a-t-il ajouté aux journalistes.

Le ministre, présent à Toulouse pour les cérémonies d'hommage aux victimes de Mohamed Merah, a rappelé les "enjeux pour assurer notre sécurité, enjeux pour assurer un débat démocratique de grande qualité". "Le gouvernement doit assurer la sécurité des élections", a-t-il insisté.
Le ministre de l'Intérieur n'a pas fait état d'une manifestation en particulier.

Mais une "marche pour la justice et la dignité" visant à dénoncer "les violences policières" est prévue dimanche après-midi à Paris avec des manifestants antiracistes aux horizons hétéroclites, de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) aux Indigènes de la République.
C'est la deuxième fois que cette marche, à l'initiative des familles de victimes, est organisée dans la capitale.

A Toulouse, une manifestation similaire s'est tenue, dimanche matin. Elle a rassemblé 200 personnes. 

Le ministre de l'Intérieur est également revenu sur l'attaque samedi d'une patrouille de l'opération Sentinelle à l'aéroport d'Orly par un braqueur multirécidiviste et signalé comme radicalisé, qui a a été abattu.
"Dans ces moments de fortes tensions", il a tenu à "remercier les policiers, les gendarmes, les militaires de l'opération Sentinelle qui sont pleinement mobilisés".
"Notre dispositif de sécurité est particulièrement adapté. La situation a été gérée avec toute l'efficacité nécessaire", a-t-il souligné.

Sur le même sujet

Montpellier : 48 heures après le meurtre de Palavas, le procureur parle

Près de chez vous

Les + Lus