Byebye Crottoir, une appli toulousaine pour lutter contre les crottes de chiens

Marre de tomber sur une crotte de chien tous les 10 mètres dans les rues de Toulouse ? L'application ByeBye Crottoir est faite pour vous. Imaginée par un Toulousain, elle permet de géolocaliser les crottes sur une carte et à d'autres promeneurs de choisir le chemin le plus "propre".

Par Anissa Harraou

Campagnes d’affichage, distributeurs de sachet,  tracts… la France, quand même soucieuse de la propreté de ses villes, essaye tant bien que mal de sensibiliser les habitants à un problème gênant : les crottes de chien. Pourtant les maitres ont toujours autant de mal à se baisser pour ramasser les productions de leurs compagnons à poil. Alors pendant que les Français se salissent les semelles, d’autres rusent pour venir à bout de ce problème. 
 
Grâce à la technique de la géolocalisation via une application novatrice imaginée par un jeune Toulousain, Rémi Tournier, trouvez le chemin le plus propre pour vous rendre au travail ou pour vous promener. 

Chaque année à Toulouse, 5 tonnes de déjections quotidiennes sont recueillies par les services publics, "oubliées" sur les trottoirs Toulousains, mais le cauchemar des piétons et des poussettes pourrait s’arrêter : une nouvelle application pour smartphone permettant de géolocaliser les crottes vient de voir le jour.

Elle s'appelle ByeBye crottoir. Téléchargeable gratuitement, elle vous permet de photographier une "surprise" mal placée afin que celle-ci soit automatiquement géolocalisée et affichée sur la carte de la ville où vous vous situez.




Cette méthode Toulousaine pour alerter la mairie et améliorer les services de nettoyage sur ce fléau est bien " gentille" comparé à ce qui se fait à l'étranger. Une municipalité du grand Londres a instauré un système de fichier ADN pour chiens afin de retrouver les maîtres qui ne ramassent pas les crottes de leurs animaux.

Une amende de 80 livres, soit 112 euros, est infligée aux propriétaires non respectueux de l'environnement. La municipalité débourse jusqu'à présent 3,2 millions d'euros (2,3 millions de livres) par an pour nettoyer les excréments de chiens.

Sur le même sujet

Crèche de Béziers interdite

Près de chez vous

Les + Lus