Contre le paquet de cigarettes à 10 euros, les buralistes bâchent les radars automatiques à Toulouse

Les buralistes ont bâché plusieurs radars / © R. Doreau / France 3
Les buralistes ont bâché plusieurs radars / © R. Doreau / France 3

Pour protester contre le projet du gouvernement de faire passer progressivement le paquet de cigarettes à 10 euros, les buralistes ont entrepris jeudi soir de bâcher les radars de vitesse dans la ville rose. 

Par Fabrice Valery

Visages masqués, car l'acte est illégal, devant les caméras, les buralistes en colère ont bâché plusieurs radars automatiques de vitesse à Toulouse ce jeudi soir, ont constaté sur place les journalistes de France 3.

Une action coup de poing pour protester contre l'annonce du gouvernement d'Edouard Philippe de faire progressivement passer le paquet de cigarettes à 10 euros pour lutter contre le tabagisme. 

Pour les buralistes, notamment en Occitanie, les consommateurs iront se fournir ailleurs : marché noir ou encore en Espagne ou Andorre. "Cette mesure est absurde, a souligné Gérard Vidal, le président régional des buralistes, alors que 27,1% du tabac est encore acheté aux frontières, sur internet ou dans la rue".

En bâchant les radars automatiques, les buralistes ont voulu priver symboliquement l'Etat d'une manne financière. L'occasion pour eux de dire que le paquet à 10 euros est une mesure qui va "tuer" à petit feu une profession déjà malmenée. 

Pyrénées-Orientales

Dans les Pyrénées-Orientales, les buralistes en colère ont bâché une quinzaine de radars automatiques de vitesse,  sur les plus grands axes de Perpignan

Sur le même sujet

Les Musicales de Castelneau-de-Montmiral

Près de chez vous

Les + Lus