Le DAL attaque l'organisme HLM Patrimoine SA Languedocienne en justice

Une manifestation du Dal en octobre 2012 pour réclamer la réquisition de logements vides / © Max PPP
Une manifestation du Dal en octobre 2012 pour réclamer la réquisition de logements vides / © Max PPP

L'association Droit au Logement (DAL) a demandé lundi matin au tribunal d'instance de Toulouse d'annuler les élections au conseil d'adminstration du bailleur social Patrimoine SA. La profession de foi du DAL, candidat à ces élections, n'avait pas été distribué par l'organisme HLM 

Par VA

Dans toute la France, Droit au logement avait présenté des candidats aux élections nationales dans les conseils d'administration des organismes HLM. Mais à Toulouse, leur profession de foi, citant notamment l'Abbé Pierre, avait été estimée "trop revendicative" par le bailleur social SA Patrimoine Languedoc, une société privée gérant 9000 appartements. Du coup cette société n'avait pas distribué aux électeurs la profession de foi du DAL. Lequel n'avait pas pu fait élire de représentant. Du coup, le Tribunal d'instance de Toulouse, qui a été saisi lundi matin, rendra sa décision le 23 février.

Notre interview, au Tribunal d'instance de Toulouse, de François Piquemal, le responsable du DAL pour le sud-ouest de la France :
 

L'incompréhension du DAL

 

Sur le même sujet

Les images de la manifestation des lycéens contre les violences policières

Actualités locales

Les + Lus