Manif des avocats à Toulouse : les 16 plaintes pour violences policières classées sans suite

Des avocats toulousains après l'affrontement avec les forces de l'ordre.  / © MaxPPP
Des avocats toulousains après l'affrontement avec les forces de l'ordre. / © MaxPPP

S'estimant victimes de violences policières lors d'une manifestation à Toulouse en octobre 2015, 16 avocats avaient porté plainte. Les plaintes ont été classées sans suite. 

Par Fabrice Valery

Seize plaintes d'avocats contre des "violences" policières lors d'une manifestation à Toulouse contre la loi Taubira ont été classées sans suite, a annoncé mardi le bâtonnier Anne Fauré.

"Les seize plaintes ont été classées sans suite. Il a été estimé que la police n'avait pas fait un usage disproportionné de la force", a indiqué Maître Fauré.

Les avocats avaient déposé plainte en octobre 2015 contre la police pour "violences par personnes dépositaires de l'autorité publique". Les plaignants estimaient avoir été victimes le 22 octobre 2015 de jets de gaz lacrymogène ou de coups lors d'une manifestation contre la réforme de l'Aide juridictionnelle (AJ), qui faisait partie de la loi Taubira, du nom de l'ancienne ministre de la Justice. Ce volet concernant l'AJ a finalement été abandonné.

EN VIDEO / la scène filmée à l'époque par un avocat
Evacuation avocats de Toulouse
Les forces de l'ordre tentent de repousser les avocats en grève.

Quelque 150 membres du barreau avaient manifesté et bloqué les portes du palais de justice de Toulouse pendant trois heures. Selon la police, les incidents ont éclaté lorsqu'elle a voulu mettre en sécurité des fourgons. Les plaignants avaient évoqué l'usage de gaz lacrymogènes, ainsi que des "coups de matraque, et "des mises à terre avec coups de genou et coups de pied".

EN VIDEO : le reportage de France 3 au moment de la manifestation en 2015 
Heurts entre police et avocats à Toulouse
Les avocats de Toulouse ont été évacués du tribunal, à renfort de gaz lacrymogènes.

 

Sur le même sujet

Un bouchon 100% naturel crée dans une usine des Pyrénées-Orientales

Actualités locales

Les + Lus