Octobre rose : Ils courent pour lutter contre le cancer du sein

Les coureurs se sont élancés de la base des Argoulets / © C.Neidhart/France 3 Occitanie
Les coureurs se sont élancés de la base des Argoulets / © C.Neidhart/France 3 Occitanie

Plus de 2000 personnes ont participé à une course à pied ce dimanche sur la base de loisirs des Argoulets à Toulouse. Une course dans le cadre d'Octobre Rose, le mois qui fait la promotion du dépistage du cancer du sein. 

Par J.V

2367 participants ont foulé les chemins de la base de loisirs des Argoulets ce dimanche après-midi pour lutter contre le cancer du sein. Une manifestation sportive comme il y en a beaucoup pendant ce mois d'Octobre pour promouvoir le dépistage du cancer du sein. Parmis les coureurs, beaucoup de proches de malades, des anciens malades et des malades en traitement.
32 333 euros ont été récoltés. La totalité de la somme sera reversée au profit de la recherche et des soins de support pour les malades.

L'objectif de cette course : communiquer sur l'importance du dépistage


Le dépistage organisé du cancer du sein a été généralisé en France en 2004. Il a pour double objectif de réduire la mortalité liée au cancer du sein et d’améliorer l’information et la qualité des soins des personnes concernées. Il garantit notamment à chaque femme un accès égal au dépistage sur l’ensemble du territoire et un niveau de qualité élevé. 
En 2016, le taux de participation de la population-cible de ce dépistage était de 50.7 % (51.5 % en 2015). Le taux de participation sur la période 2015-2016 atteignait 51.1 %. Après une progression importante dans les premières années (de 42,5 % en 2004-2005 jusqu'à 52,7 % en 2011-2012) un palier est observé depuis 2008 et les nouvelles données montrent une légère baisse.
On observe des disparités régionales : certaines régions présentant des taux supérieurs à 60 % quand d'autres sont à moins de 40 %.
50 000 cas de cancers du sein sont découverts chaque année en France. 6% d'entre eux sont dépistés en deuxième lecture lors du dépistage organisé d'où l'importance de se faire dépister. 
Tous les deux ans, les structures de gestion envoient un courrier d’invitation personnalisé aux femmes âgées de 50 à 74 ans, à partir des fichiers transmis par les régimes d'assurance maladie.
Les femmes sont invitées à se rendre chez un radiologue agréé dont les coordonnées figurent dans la liste jointe au courrier.

Sur le même sujet

Sallèles-d'Aude cherche un médecin généraliste

Près de chez vous

Les + Lus