OM/TFC : ''On n'a pas joué'' peste Pascal Dupraz

Les joueurs du TFC étaient absents sur le terrain. / © AFP
Les joueurs du TFC étaient absents sur le terrain. / © AFP

Le TFC a lourdement chuté face à l'OM au stade Vélodrome ce dimanche (2-0). La jeune équipe de Toulouse a produit un match embarrassant, truffé aux boulettes techniques, et aligne un troisième match sans marquer de but (1 point sur 9).

Par J.V

L'Olympique de Marseille a mis sur le terrain contre Toulouse (2-0) tout l'esprit de battant que le club souhaite à son ancien dirigeant Bernard Tapie, malade, pour remporter enfin une victoire probante, dimanche pour la 7e journée de Ligue 1.
Ce n'est pas encore l'OM des années "Nanard", mais la mini crise de l'automne s'éloigne bel et bien. Les Olympiens ont sorti leur meilleur
match de la saison pour dominer sans coup férir un "Téfécé" faiblard.
Des buts de Florian Thauvin (32) et Lucas Ocampos (61) ont concrétisé la domination incessante des Olympiens, revenus à la 5e place, à deux points du podium, occupé par leurs vieux rivaux des Girondins de Bordeaux. En revanche, la jeune équipe de Toulouse a produit un match embarrassant, truffé aux boulettes techniques, et vient d'aligner un troisième match sans marquer de but (1 point sur 9).
Les buts marseillais sont un peu chanceux, il y a peut-être hors-jeu sur le premier et Ocampos marque du genou, mais l'OM s'est créé assez d'occasions pour forcer la chance. 
Le trio offensif marseillais a multiplié les occasions, par Ocampos (23e) ou Florian Thauvin (28e) avant que le même "Flotov" ne décroche l'ouverture du score, sur un coup de billard à deux bandes. Il a bénéficié d'un contre favorable en passant entre deux défenseurs puis d'un rebond heureux sur Ocampos pour marquer (32e). Les Toulousains râlaient après l'arbitre Benoît Millot pour un hors-jeu, mais l'OM recevait des dividendes méritées pour son esprit d'entreprise.
Marseille n'a pas relâché son étreinte et le Téfécé a encore craqué, sur un corner de Dimitri Payet repris... du genou par Lucas Ocampos.
L'OM a eu plusieurs balle de 3-0, par Anguissa (64e) ou Njie, qui a mal exploité une bonne passe en profondeur de Payet (68e), mais l'essentiel
était fait. Valère Germain a pu remplacer Njie (69e), pour une fois muet, mais n'a pu marquer son premier but en L1 cette saison (90e), contré par Alban Lafont.
Pour la recrue Kostas Mitroglou, il faudra attendre, il n'était pas dans le groupe Ocampos a eu droit comme Njie aux applaudissements du Vélodrome à sa sortie (76e, pour Bouna Sarr) pour parachever la réconciliation avec les tribunes. Ce n'est pas les Waddle ni Boli de Tapie, mais l'OM à la 5e place est plus près de ses ambitions.

"On n'a pas joué", râle Dupraz

"Je ne peux pas être déçu parce qu'on n'a pas joué", a pesté l'entraîneur de Toulouse, Pascal Dupraz, après le match "catastrophique" de son équipe.
"Je vais peut-être me réveiller demain matin en constatant que le match contre l'OM n'a pas eu lieu", a lâché dépité le technicien toulousain.
Il a trouvé que son équipe "n'a pas joué ensemble. Il n'y a pas eu de révolte, rien, de la léthargie de la première à la 93e minute".
"C'est une production totalement catastrophique, mais c'est toujours de la faute des coaches, ce soir, j'ai beaucoup de torts, il va falloir que je me reprenne", a-t-il persiflé. Dupraz a admis que cela avait "le don de (l)'inquiéter" et a promis de "faire
jouer la concurrence. On a été de bons sparring-partners et encore."

Andy Delort (attaquant de Toulouse): "Ca a été difficile d'entrée, parce que l'OM est venu nous chercher. Nous, on n'a pas été dangereux, on a eu du mal à attaquer. Tu ne peux pas gagner en cadrant ton premier tir à la 70e, sauf si tu es très chanceux. Repartir avec le nul aurait été un exploit."
Jimmy Durmaz (SWE/milieu de Toulouse): "Ma blessure? Je pense que c'est l'adducteur, c'est très douloureux. Je voulais reprendre mais c'était impossible. Je ne sais pas encore ce que j'ai. Je vais passer des examens lundi."

Sur le même sujet

A Toulouse, des parents d'élèves se mobilisent pour des familles sans logement

Près de chez vous

Les + Lus