Polémique à Toulouse après une action “anti-homophobe” contre des jeunes catholiques

Du faux sang a été projeté / © DR
Du faux sang a été projeté / © DR

L'Eglise condamne l'action "violente" menée lundi soir à l'église Saint-Pierre-des-Chartreux par plusieurs associations militantes, dont Act-Up, qui voulaient dénoncer des comportements homophobes au sein de la "pastorale étudiante" à Toulouse. 

Par Fabrice Valery

La pastorale étudiante de Toulouse dénonce dans un communiqué publié ce mardi, l'action jugée "violente" menée par plusieurs associations anti-homophobes contre une réunion de jeunes catholiques à l'église Saint-Pierre-des-Chartreux. 

Du faux-sang

La Pastorale organisait un débat ayant pour thème "L'éthique : que pensez-vous de la protection de la vie ? De la dignité de la personne humaine ? Des conflits dans le monde ? De l'écologie..." La tenue de ce débat, prévue dans le cadre du festival "Open Church", a été perturbée par un groupe de militants qui ont notamment jeté du faux sang sur le sol devant l'église.

Act-Up Sud-Ouest et plusieurs autres associations ou mouvements (Alternative Libertaire, OCML-Voie prolétarienne, l'Union Antifasciste Toulousaine et les Panthères Enragées) avaient annoncé cette action dans l'après-midi de lundi dénonçant la présence au sein de la pastorale étudiante de Toulouse "de la droite réactionnaire, des l'extrême-droite toulousaine, et depuis plusieurs mois, de La Manif Pour Tous ". 

Une réponse au "venin" homophobe

Ces associations et partis politiques voulaient ainsi dénoncer l'homophobie, biphobie, lesbophobie et transphobie "que véhicule et encourage la Manif Pour Tous  avec la complicité de la pastorale étudiante et plus largement le diocèse de Toulouse". Depuis le débat sur le mariage pour tous, elles disent avoir été victime du "venin homophobe sous couvert de protection de la famille soi-disant traditionnelle" de la part de membres de La Manif Pour Tous 31. Les membres de cette inter-association précisent que "le faux sang déversé aujourd'hui est le symbole de celui versé par nos amies, amoures et camarades que ces divers collectifs homophobes ont fait couler et font toujours couler en France et dans le monde entier".
 

Des étudiants choqués

Selon la pastorale étudiante des étudiants ont été choqués par cette "agression". Elle récuse également les accusations d'homophobie, les jugeant "infondées". Aucune personne n'a été blessée lors de cet incident. 

En vidéo, le reportage d'Emmanuel Wat et Vincent Albinet :
Polémique manif anti-homophobie

 

Sur le même sujet

Les images de la manifestation des lycéens contre les violences policières

Actualités locales

Les + Lus