Rassemblement improvisé des taxis à Toulouse contre Uber Pop

© Delphine Gérard
© Delphine Gérard

Le service de voiturage Uber, qui utilise une application et la géolocalisation, est "illégal" en France depuis le 1er janvier 2015. Mais la société, qui a porté plainte contre Paris, organisait aujourd'hui dans un hôtel, une journée d'information et de recrutement.

Par Stéphane Compan

Spontanément, une trentaine de taxis s'est rassemblés ce midi, rue Gambetta, proche de la Place du Capitole à Toulouse
Les taxis en "colère" dénoncent la tenue, dans un hôtel toulousain, d'une convention organisée par Uber Pop, dont l'activité est interdite en France depuis le 1er janvier 2015.
Uber Pop met en contact des passagers et des automobilistes qui ne sont pas des chauffeurs professionnels afin de faciliter le transport de personnes.
Mais le DG de la startup américaine, estime que loi Thévenoud n'est pas conforme au droit européen. Il se demande si certains articles de la loi ne protègent pas de trop les taxis, et mettrait ainsi en péril le principe de la libre entreprise. Il a donc porté plainte à Bruxelles contre Paris.
La Commission est en train d'étudier le dossier et devrait se prononcer courant janvier ou février.



Sur le même sujet

Vernet-les-Bains : le Casino rouvre ses portes

Près de chez vous

Les + Lus