Solweig, l'activiste Femen interpellée à Toulouse témoigne

Solweig, Femen à Toulouse dimanche / © France 3 MidiPy
Solweig, Femen à Toulouse dimanche / © France 3 MidiPy

A Toulouse, trois collectifs féministes avaient appelé jeudi dernier à se rassembler devant le Consulat de Tunisie, en solidarité avec la militante Femen tunisienne Amina Sbouï, en détention provisoire dans son pays. Solweig, l'une des manifestantes, torse nu, avait été placé en garde à vue.

Par Pascale Conte

Cette semaine François Hollande s'était rendu en visite officielle en Tunisie. Profitant de ce voyage présidentiel, des militantes féministes toulousaines, une soixantaine de personnes, et parmi elles Solweig une activiste toulousaine, avait revendiqué la libération d'une Femen emprisonnée en Tunisie. Elle s'était mise torse nu pour dire sa solidarité avec une femen emprisonnée à Tunis. Sur sa poitrine dénudée, elle avait inscrit : "Free Amina" et "J'écris ton non !" (bien non)" en solidarité avec la Femen tunisienne Amina Sbouï, en détention provisoire depuis le 19 mai.

Juste après l'interpellation de la jeune femme, une manifestation torse nu spontanée a eu lieu. Une cinquantaine de femmes s'étaient ensuite regroupées devant le commissariat pour attendre leur camarade. Elles avaient également dévoilé leur poitrine en signe de protestation contre la garde à vue de Solweig. Celle-ci témoigne et reste déterminée dans son combat féministe. Elle évoque "un geste politique", pas une exhibition.

Le reportage de Luc Truffert et Virginie Beaulieu :
Solveig, féministe, revendique son geste à Toulouse


A lire aussi

Sur le même sujet

Sète (34) : ras-le-bol et burn-out des policiers

Actualités locales

Les + Lus