Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Le toulousain Kader Belarbi reçoit le prix de la meilleure personnalité chorégraphique de l'année

© David Herrero
© David Herrero

Le directeur de la danse au théâtre du Capitole vient d'être primé meilleure personnalité chorégraphique de l'année. Ce prix a été remis à Kader Belarbi par l'Association Professionnelle de la Critique Théâtre Musique et Danse.

Par Juliette Meurin

Le danseur et chorégraphe Kader Belarbi a reçu ce lundi le prix de la meilleure personnalité chorégraphique de l'année. Un prix ex-aequo avec la chorégraphe et danseuse canadienne Crystal Pite.

C'est l'Association Professionnelle de la Critique Théâtre Musique et Danse qui a décerné ce prix au chorégraphe toulousain.
Cette association qui regroupe des journalistes et des critiques a choisi de donner un prix au danseur toulousain en raison de son engagement pour la valorisation du répertoire classique mais aussi en raison de son action auprès du public toulousain.
Sur le site chroniquesdedanse.com, la journaliste Antonella Poli explique ainsi que la "coopération avec la cinémathèque de Toulouse (...)permet d’aborder les thèmes liés à la programmation du Capitole ; les lectures musicales avec la participation de comédiens locaux, les carnets de danse organisés dans le foyer du théâtre avant les représentations avec les danseurs de sa compagnie et les laboratoires de construction chorégraphique Osons danser sont toutes des initiatives qui aujourd’hui permettent d’éduquer le public et de l’attirer dans les salles de spectacle"


Kader Belarbi que nous avons joint par téléphone après la remise de son prix tient d'abord à souligner l'importance de la critique : "Quelle soit bonne ou mauvaise, peu m'importe, elle nous fait exister, elle nous rend présent."
Le chorégraphe, directeur de la danse au théâtre du Capitole se dit très honoré de recevoir ce prix. Il souhaite le partager avec un lieu : le théâtre du Capitole et le ballet, la troupe avec laquelle il travaille depuis maintenant 5 ans à Toulouse.
"Avoir un ballet à soi permet d'avoir une sorte de matière dans les mains comme un sculpteur." "J'essaye de réactualiser des oeuvres du passé et d'en donner une autre lecture", explique le danseur qui est l'auteur d'une quarantaine de ballets, "j'enlève le kitsch, la mièvrerie et j'essaye de donner du sens aux choses", c'est peut être cela qui a intéressé et interpellé la critique".

Kader Belarbi est arrivé à Toulouse en Août 2012 pour prendre la direction de la danse au Théâtre du Capitole. Nommé danseur étoile en 1989, il a fait ses adieux à la scène à l'Opéra de Paris en 2008 avec Signes de Carolyn Carlson.
Il a créé plusieurs ballets pour le Théâtre du Capitole et notamment Le Corsaire qui est repris ces jours-ci les 20, 21 et 22 Juin au Théâtre des Champs-Elysées à Paris.
Depuis son arrivée au Théâtre du Capitole, Kader Belarbi s'est attaché à diversifier les répertoires et à ouvrir d'avantage le ballet à la création contemporaine.
Il entamera en septembre prochain sa sixième saison à la tête du ballet toulousain.

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Hérault : L'avenir du caviar suspendu à une autorisation de la SAFER

Près de chez vous

Les + Lus