Toulouse : le CNES active plus de 20 satellites pour aider les secours aux Antilles

Les images collectées par les satellites sont à la disposition des secours. / © MAXPPP
Les images collectées par les satellites sont à la disposition des secours. / © MAXPPP

Le Centre national d'études spatiales (CNES) a activé plus de vingt satellites afin d'aider les secours après le passage de l'ouragan Irma. Les images collectées permettent d'avoir une vision globale des dommages et des zones inaccessibles. 

Par Cécile Frechinos

Au CNES de Toulouse tous les satellites sont pointés vers les Antilles françaises. En cas de catastrophe naturelle, la charte internationale intitulée "espace et catastrophes majeurs" et regroupant 16 agences spatiales, prévoit en effet de mettre des images satellites à disposition de la sécurité civile et des forces armées. "Cela permet aux secours d'avoir une vision globale des dommages et d'identifier les zones inaccessibles", explique Jean-Yves le Gall, le président du CNES. 

" On peut voir les maisons détruites et les routes bloquées "
 

Les images d'observation satellite ont une résolution de quelques dizaines de centimètres. Une précision qui permet aux opérateurs du CNES d'établir par photo-interprétation des cartes de dégâts. " On peut y voir les maisons détruites et les routes bloquées", souligne Clair Tinel, responsable CNES auprès de la charte internationale espace et catastrophes majeurs. 


Les images fournies par les satellites du CNES aident les secours après le passage d'Irma


Sur le même sujet

Collège d’Olargues : les parents d’élèves restent mobilisés

Près de chez vous

Les + Lus